Merci-donnant

Vers le milieu des années nonante, Haloween a cessé d’être un thème de soirée pour patrons de boîte de nuit. Depuis, les sorcières délaissent les grottes brumeuses des forets d’Ardenne. Pendant un moins, leurs sabbats ont lieu dans les rayons des supermarchés. Si on sonne à ma porte, ce ne sera peut-être pas la Sûreté de l’Etat à la recherche d’un tueur du Brabant Wallon, mais – il faut le craindre – une chorale junior venue tenter sa chance au jeu du trick or treat. Bref, cette fête est (re)devenue incontournable sur le calendrier européen.

Pourquoi en rester là?

Il nous reste encore plein de fêtes made in U.S.A. à importer (ça nous fera des jours de congé en plus).

Je propose que nous nous jetions sur Thanksgiving comme la vérole sur le bas-clergé.

Une dinde, une tablée familiale ou amicale et si on s’embête, il y a plein de films de Thanksgiving.

Vous faites quoi le quatrième jeudi de novembre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *