L’équinoxe du 23 janvier

C’est le printemps. Ne regardez pas le calendrier d’un air incrédule, c’est le printemps vous dis-je. Quelques heures de ciel bleu sur Bruxelles et on aperçoit à l’ombre de Saint-Michel, un conducteur de bus qui descend de son véhicule pour avertir le conducteur de la voiture devant lui que la trappe du réservoir est ouverte.

Entre Flagey et les Etangs d’Ixelles, un automobiliste au moins a commencé le grand nettoyage de printemps. En se brossant les dents. Au volant. A 45 km/h.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :