Deuxième main

Sans mettre les pieds dans la moindre pâtisserie, ce milieu de journée de quasi canicule a été riche en Madeleine(s) de Marcel P.

Tombé sur deux bouquins de la bibliothèque rose et de la bibliothèque verte qui ont bercé mes premières années. Retrouvé des passages enfouis dans ma mémoire. Comme quoi…

Paul-Jacques Bonzon, Enid Blyton, si du RJ-45 arrive jusque là où vous êtes et que, par miracle, vous me lisez, merci de m’avoir donné le goût de bouquiner. Mais sans déconner… Parce que c’est écrit pour des têtes blondes, les personnages doivent avoir une seule dimension (le garçon manqué, le lyonnais de service, etc.) ? C’est vraiment un hasard si les adaptations du Club des Cinq en télé n’ont jamais cartonnés ?

Comments 4