dans Non classé

Nympho ou intox ?


La série de phrases entendues continue :

Bribes et fragments d’une croustillante anecdote entendue quelque part à Schaerbeek un samedi soir :

Place Flagey … Barrière de Saint-Gilles … culotte

Je laisse vos imagination fertiles combler les interstices.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Et oh! Quoi? Notre imagination fertile doit déborder? Tu veux un déluge? Un ras-de-marée?
    Faut pas pousser bobonne dans les orties! Et surtout quand elle n’a pas de CULOTTE!
    (qu’est-ce qu’on gagne?Un slip de Sombaudy?)

  2. – Dis, hier, à la PLACE FLAGEY, y avait une manif … rien que des femmes …
    – noooonnnn?
    – si … toutes en lignes, là, et en monokini … c’était une véritable BARRIERE DE SEINS
    – Gilles de Binche! (1)
    – Vi vi … il ne leur restait plus que la CULOTTE, dingue, non?
    – Euh oui, mais c’était pourquoi? Une pub pour Sloggy? La ligue anti-fourure? La non éléction de Georges Double You?
    – Non … je crois qu’elles avaient chauds …
    – Ah oui …
    – Désolé, c’est nul comme chute …
    – A qui tu le dis …
    – Ben à toi!
    – Ah oui, juste, juste … c’est mieux ca comme chute …

    (1) Expression pûrement imaginaire binchoise équivalente au tabernacle québecquois

  3. C’est l’histoire de Dominique Froudicu. Il adore voyager.
    Alors il hésite toujours, Drôme ou Marne ? New Delhi ou Rio ?
    Extrait d’une conversation avec son voyagiste.
     » Donc c’est simple rendez-vous à la PLACE FLAGEY, de là le car ira chercher les autres à la BARRIERE DE ST GILLES, monsieur FroudiCU. LOTTE et saumon seront bien sûr au menu de votre premier arrêt à Nieuwpoort. »