Eviter le chaos c'est la classe, m'sieur Kerry.

Les équipes télé qui campent en Ohio peuvent lever le camp. La caravane électorale peut retourner au hangar. John Kerry a décidé – la classe – qu’il a perdu plutôt que de jouer l’Ohio à la Floridienne.

Sortez le popcorn et présélectionnez CNN sur tous les boutons de votre télécommande : quand un président rempile pour – soupir – un deuxième mandat, les scandales pleuvent.

Kerry n’a pas su être assez simple pour les fermiers à Stetson du Middle West qui vont pousser leur chariot émotionnel dans les rayons d’une église déguisée en super marché et inversément.

Pour son deuxième mandat, Nixon nous a donné le Watergate. Difficile à battre. Reagan ne nous a donné que le scandale Iran-Contra. Mal fagoté dans sa petite robe bleue, Clinton ne boxe pas dans la même catégorie.

Ceci dit, plus que jamais, j’ai peur des américains

3 commentaires

  1. heu non, moi je positive pas du tout! Faut-il vraiment continuer cette différenciation diplomatique du « il ne faut pas confondre l’administration bush et le gentil peuple américain »? On a les dirigeants que l’on mérite. Cette fois-ci ils ont voté en connaissance de cause… c’est ça qui est dramatique! J’ai peur, j’ai vraiment très peur…

  2. Chère Orélie,
    Comme tu dis, nous avons tous les dirigeants que l’on mérite. Et pour moi ça veut dire que les Européens ne sont pas beacoup mieux que ces sacrés américains. Arrêtons de dire ‘Oh comme ils sont simples les yankees, comme ils sont dangereux à cause de leur étroitesse d’esprit’. Les Européens le sont aussi. Present company excluded sans doute…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :