Fantasme réalisé

Ca a demandé de la patience, du doigté et de nombreux trajets aller-retour. Mais un beau jour ma patience a été récompensée et, protégé par 4 enveloppes de caoutchouc à carcasse radiale, j’ai pu réaliser un fantasme.

J’ai parcouru l’avenue Rogier depuis l’avenue Dailly jusqu’à la Chaussée de Haecht sans emprunter la bande pavée réservée aux trams.

Deux fois.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :