Euphémismes mortuaires.

La langue de bois du politiquement correct et du marketingement aseptisé n’a pas encore poussé la porte des établissements de pompe funèbre et on se demande bien pourquoi :

Ne disez plus cercueil dites « packaging post-mortem » ou « résidence définitive de petite taille ».

Ne disez plus « crématorium » mais dites « dernier fumoir ».

Ne disez plus « enterrement » mais dites « friends and family event à caractère deuillatoire, walking buffet en option ».

Ne disez plus « urne funéraire » mais dites « cendrier king-size à usage unique ».

(Ce post n’aurait pas été possible sans la collaboration de la Forêt de Soignes.)

7 commentaires

  1. Ne dites plus « Toutes mes condoléances » mais « The show must go on ».

    Ne dites plus « Toutes mes condoléances chère madame » mais « Le décès de votre époux libère une place de parking ».

  2. Dans l’autre sens, ne disez plus « … est allée rejoindre sa dernière demeure. » mais dites « … a été enseveli sous une couche de terre dans le but de provoquer une décomposition naturelle du bois et du corps transformant en pourriture celui qui nous fut si proche et si cher ».

    En même temps je comprends, c’est plus long aussi.

  3. Dans le texte précédent, notre rédacteur a commis une ou plusieurs fautes d’ortographe, à toi de les dévouvrir et de gagner un magnifique cerceuil en sapin de Norvège.

  4. un cercueil ikea ?

    rhhhhaaaa, non zut, c’est suédois Ikea… pff

    Ne disez plus : « il est moooort le soleeeeeeeeil » mais « fichtre, l’épaisse couche nuageuse nous protège enfin des horripilants rayons ultra-violets de notre astre solaire »

    Moué, bof, je sais…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :