Chute de pellicules

Qu’est-ce qui peut bien faire que, par une chaude nuit d’été (délocalisée fin mai), passent par la fenêtre d’un appartement du square Plasky, sur le coup de 2 heures et quelque chose du matin, trois cassettes VHS (que de la bonne : The Crow – Resurection, une petite chose tibétaine avec Eddie Murphy et une troisième dont j’ai oublié le titre mais qui était du même tonneau) ?

1 réflexion au sujet de “Chute de pellicules

  1. le point commun c’est la résurrection :
    -The Crow, il revient de chez les morts
    en plus resurection : tout est dans le titre
    -Golden Child, un rapport avec la réincarnation ?

    Avec cette chaleur, ça ne peut être dû qu’au retour de l’esprit d’un petit vieux décédé lors de la canicule de 2003.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :