Jugulons l'apocalypse

Quasi canicule aidant, avec Mademois heu… Madame Monstre, on parle du soleil qui brûle nos épidermes à Lutèce comme à Schaerbeek :

Somebaudy dit : la télé parle de châteaux d’eau qui se vident et de bitume qui fond…
V. dit : le début de l’apocalypse en quelque sorte…
Somebaudy dit : quand je vois des cavaliers dans le ciel, je t’appelle ou ce sera déjà trop tard ?
V. dit : bah de toutes façons, même si tu me préviens avant, je ne sais pas trop quoi faire pour empêcher ça…
Somebaudy dit : de fait
V. dit : c’est un métier, juguleur d’apocalypse
V. dit : c pas donné à tout le monde
Somebaudy dit : y a une formation qui prend des siècles
V. dit : déjà le concours d’entrée est très strict
V. dit : tu plantes une épreuve et c’est fini
Somebaudy dit : pouf ! une planète en moins, ça fait désordre dans la galaxie
V. dit : tu m’étonnes, on peut pas laisser ce genre de boulot à un stagiaire qui ne sait pas bien ce qu’il fait
Somebaudy dit : ils s’entraînent où les stagiaires ? y a des planètes-écoles ?
V. dit : oui bien sur
V. dit : in a galaxy far far away
Somebaudy dit : hm… je crois avoir vu quelques home movies réalisés sur ces planètes-écoles.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :