Aigre-doux et gilet de plomb

aigre, doux

Prégénérique : dans l’escalier du centre culturel de Schaerbeek, je m’étonne de ne pas croiser d’envoyé spécial du Guinness Book. Pourtant, il y a du record du monde d’aigre-doux dans l’air.

Soundtrack : Nancy Sinatra  » Bang, bang, my baby shot me down  »

(Aigre)

Je suis en acier Hattori Hanzo. Je suis le sabre de The Bride dans Kill Bill. Je suis l’objet le plus tranchant du monde. Je m’efforce d’être fort et focused, de ne pas savoir ce que je sais, de ne pas voir ce que je vois.

Les rafales à haute vitesse initiale que je me tire-moi même dans la tête et dans mon imaginaire viennent s’écraser – c’est nouveau – sur un mystérieux rideau blindé.

(Doux)

Je ne suis pas seul dans la barquette. Il y a autour de moi une équipe et des sourires auxquels me raccrocher. Ils ne savent pas à quel point en cet instant ils comptent pour moi. C’est mon S.W.A.T. Team, mes gardes du coeur. Je me bat pour ne pas me noyer dans l’amertume.

Soundtrack : Afghan Whigs  » Honky’s Ladder  » et Front 242  » Headhunter  »

(Aigre)

5,4,3,2,… Impro ! Blindspot. Angle mort. Bite the bullet. Pilote automatique. Avaler couleuvre. Je me surprend à éprouver du plaisir, comme par surprise, comme quoi il y a moyen de boire, même dans le désert. Rimer comme un chef mais en y prenant pas autant de plaisir que j’aurais pu.

Soundtrack : Kylie Mingie :  » Confide in me  » et Françoise Hardy  » V.I.P.  »

(Doux)

Mon armure est en velours et en 501. C’est rare, c’est même très rare, mais je suis content de la façon dont je suis habillé. Je suis fier d’avoir des chaussures et un pull assorti.

Soundtrack : MC Solaar  » Solaar pleure  »

(Aigre)

La fête est finie, c’est l’heure où chacun rentre chez lui. Séquence émotion. L’un après l’autre, les lights repassent  » au green « , les systèmes redeviennent  » go « . Ignition sequence start.

Soundtrack : Bauhaus  » Ziggy Stardust  »

Ca c’est pas de la chanson de jeannette. L’épreuve est derrière moi. J’ai enlevé mon gilet de plomb. Ce qui ne m’a pas tué m’a rendu plus fort. Je suis en acier Hattori Hanzo. Je suis le sabre de The Bride dans Kill Bill. Je suis l’objet le plus tranchant du monde. Je suis en route et l’obstacle qui voudra m’arrêter devra se lever tôt.

Trackbacks & Pingbacks 1

  1. From Projet 366 » Blog Archive » 2/366 on 03 Jan 2008 at 11 h 33 min

    […] les écrase-merde, les T 72 arrivent en fin de carrière. Je me les étais procuré dans une période aigre-douce. J’avais semi consciemment envie d’une protection maximale, d’une généreuse portion de […]

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :