Mononucléose furtive

pilule

– Merci docteur, au revoir.

Clic.

Puzzlement et perplexité de taille galactiques. Infertiles grattements de mentons. Fouille en règle des souvenirs. Interrogatoires à la matraque des coups de fatigue au compteur. Enquête auprès des témoins, pression sur les familles… Rien n’y fait. Aucun indice et total mystère.

Puisque je suis immunisé contre elle, c’est que j’ai attrapé cette maladie quelque part. Mais où, quand et comment ai-je chopé la mononucléose et comment ai-je réussi à “faire” une “maladie du baiser” sans m’en apercevoir…

Un commentaire

  1. Pour ma part, je ne me suis aperçu que cette année que j’ai fait une mononucléose… Il y a trois ans! En discutant avec un ami médecin, il a recoupé mon état d’épuisement chronique depuis quelques années, des montées de fièvres illogiques et… la mononucléose de mon ex, à qui je l’avais refilée sans m’en apercevoir.

    En espérant que ce soit supportable pour toi, comme pour moi! 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :