To BeTv or not to Be TV

Une décision arbitraire de mon câblo-distributeur a retiré depuis quelques semaines de mon téléviseur la possibilité de regarder les programmes tantôt cryptés tantôt en clair de l’ancienne déclinaison belge de Canal Plus rebaptisée BeTV il y a un peu plus d’un an. Force m’est de constater que la vie ne s’est pas arrêté pour autant. La planète continue de tourner dans le sens de ses aiguilles. L’air continue d’être de moins en moins respirable. Le salon de l’auto continue de se produire les lendemains des jours pendant lesquels le ring a été geparalyseerd. Brefle : obladi oblada.

Quels sont les programmes de BeTV/Canal + que je regrette et quels sont ceux étiquetés : « couldn’t care less » ?

  • Mes regrets (Ne crains rien de moi je ne troublerai pas/Ton bonheur qui commence où finit ma joie)

bonsoir

Fini les Guignols de l’info. Fini de me faire contaminer par des bouts de phrase qui deviendraient à la mode. Fini de recevoir des chewing-gums verbaux qui mettent plusieurs semaine ou plusieurs mois à perdre leur goût. Fini de suivre l’actualité par ce prisme parfois déformant parfois lucide. Heureusement qu’il me reste Jon Stewart et son Daily Show. Plus possible pour moi de savoir si les Guignols sont encore frais, encore mordants ou si en 2006 l’autocomplaisance et le poids des ans (putain, 17 ans ?) les rongent de l’intérieur.

Fini de voir les insolences de Stéphane Guillon et les skteches gentiment surréalistes de Stéphane Custers (qui est plus belge que Johnny Halliday) chez Stéphane Bern. Les véroniques et les autres passes de muletas de Guillon ne ressuscitent pas Desproges mais ça change des torrents de guimauve qu’on voit ailleurs.

Fini le Vrai journal. Fini la seule émission d’opinon et d’information du PAF. Fini de regarder depuis le balcon la vie politique française qui sera tellement divertissante pendant la campagne présidentielle. Mais je ne regrette pas l’once d’un instant les séquences qui sentent la chaussette comme le Bidule par exemple.

Fini les invités ciné/roman/théâtre/chanson/musique/rap en service avant-vente et les « bons clients » qui font leur numéro (à Rotterdam ou à Rio) chez Michel Denisot les soirs de la semaine. Fini la minute blonde. Fini les séquences gadgets qui croustillent sous la pupille (le journal people, le buzzomètre, etc.)

Fini le magazine consacré aux médias et présenté par la blonde de service. Fini en particulier les potins et indiscrétions.

Le zapping : il va falloir que je pitonne moi-même.

  • Couldn’t Care Less (ni fleurs, ni couronne)

Pas de larmes en ce qui concerne Give me 5. Les milliardaires en short qui mettent la main au panier ne m’interpellent pas au niveau du vécu.

The Apprentice et les autres téléréalités transatlantiques. J’ai essayé très fort de m’intéresser à une bande de jeunes gens et de jeunes filles qui voulaient tous devenir Bruce Willis à la place de Tom Cruise. Sans succès.

Bref, fini de bénéficier des dernières lueurs du parisianisme éclairé tel qu’on l’a manufacturé pendant quelques années quai André Citroën. La prose de Laurent Chalumeau, même déformée par une chambre d’échos et diluée par les années ne sort plus de mon téléviseur.

Y a -t- il des clients dans la salle pour une pétition destinée à UPC ?

8 commentaires

  1. Ah oui tiens … je pensais que le canal sur lequel était diffusé BeTV chez UPC avait simplement changé, et ma paresse ne m’avait pas poussé plus loin dans mes investigations.
    Dommage effectivement 🙁

  2. Juste pour signaler que le siège de Canal+ n’est plus quai André Citroën, mais à Boulogne à deux pas de celui de TF1. Toutefois certains tournages continuent de se faire dans les anciens locaux loués au nouveau propriétaire (AXA, je crois). C’était le commentaire complètement inutile et faussement informatif du jour.

  3. Salut,
    Je suis prêt à signer une pétition pour rétablir BeTV! C’est comme d’hab, le distributeur se fout totalement de savoir ce que pense le téléspectateur avant de prendre une décision. En attendant, on paie tjrs la même chose, voire plus, sans avoir le choix du fournisseur (qui ressemble plus à un fourbisseur d’ailleurs). Non aux monopoles, non à la toute puissance dictatoriale! En attendant, allez voir mon blog pour savourer un peu de douceur dans ce monde de brutes! :-))

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :