Noir Johnny Rouge

(disclaimer : le titre de ce post est une gracieuseté de la maison Géradon. La maison Géradon a un roman actuellement en vente. Je dis ça…)

A l’occasion de la semaine belge qui s’ouvre quelque part sur la blogosphère, voici l’occasion de redresser une vérité historique occultée par le grand complot britanno-caféique. Cette vérité historique concerne la boisson la plus consommée dans le monde : le thé.

Le thé n’est pas du tout une invention britannique. Le thé est une invention belge. Le thé est même la boisson nationale belge. On ne le sait que trop peu.

La preuve en image :

thé belge

Le thé est récolté en Hesbaye dans la Région de Ceijlaan ou dans le Condroz (sur les collines de Darjeelinck). Il est mis en boîte après un passage par les sèchoirs à thé de Wépion (thé vert) ou de Tirlemont (thé noir). Le thé est commercialisé par de nombreux établissements comme par exemple la maison Twijninckx. Les variétés les plus appréciées sont l’Earl Grijs, le Prince of Waals, et le Braakfeest (servi les jours de fêtes).

A Dinant, le thé se sert avec une couque, à Bruxelles avec une gaufre, à Liége avec un lacquement (mais uniquement en octobre).

2 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :