Saive our souls

ping ?

Depuis qu’elle a fermé sa pension de famille à Houlgate, m’ame Rossignol s’est reconvertie dans la peste (et dans le choléra). Et la clientèle, pourtant distinguée, souffre d’alopécie auto-infligée à chaque fois qu’elle se lance dans la rédaction d’un texte qui doit…

  • respecter une consigne thématique
  • respecter une contrainte secrète
  • envoyer l’opposition aux fraises.

C’est comme le Paris-Dakar des blogueurs sauf qu’il n’y a pas de logos publicitaires collés sur les portières. Et les gamins peuvent se jeter sous nos disques durs en toute sécurité pendant la traversée des villages, a priori on n’en écrasera que si la contrainte ou la consigne secrète nous le demande…

Lecteur perspicace, lectrice à l’oeil du tigre, sauras-tu trouver sous quel pseudonyme je prends part à une partie de ping-pong littéraro-oulibloguesque ma foi de très haute tenue ?

2 commentaires

  1. mhm, c’est assez difficile, d’autant que la production est sur-abondante pour les externes …
    me suis abonnés aux rss, mais j’ai abandonné la première manche, trop de retard 🙂
    Là, je suis le début de la seconde.

    Par contre, je suis pratiquement sur que tu n’es ni Anna Tolstoï, ni Bilbo Tolkien, ni Cyrano Rostand …

    Je tente un coup dans l’eau: Daphnis Longus???

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :