Paranoia Automobile Citadine

Parlez, je vous écoute…
– Et bien voilà. J’habite Schaerbeek. Il y a quelques semaines la portière côté passager a été forcée et ma voiture a été visitée. « Bienvenue à Schaerbeek » comme on dit… Pourtant je n’habite pas la partie la plus rock ‘n’ roll attitude de cette commune. Depuis une expérience liégeoise, j’ai développé un réflexe post-traumatique : je fais en sorte que rien de valeur ne soit visible dans l’habitacle.
Poursuivez…
– L’autre jour, j’ai trouvé ma boîte à gant ouverte.
Ou bleue. Pardon. Poursuivez.
– Ce matin : rebelote. Portière en mode journée portes ouvertes, bonus du jour : le barillet pendouille hors de la serrure comme un oeil de poisson mort. Et toujours aucun objet volé. Les papiers du véhicule sont au grand complet. Pareil pour la pochette de Cds, le seul objet avec un peu de valeur…
De valeur…
– De valeur sentimentale.
Je vois. Poursuivez.
– Pas le temps j’ai un rendez-vous chez mon garagiste traitant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :