M-ez vous Serge Gainsbourg ?

M

Edition spéciale pour le « M ». Il y a 15 ans (jour pour jour…), le chanteur le plus sipide de toute la langue française s’en allait, le zippo devant, pour le grand piano-bar dans le ciel (où depuis on a dù vraisemblablement installer un extracteur de fumée).

A quoi bon aquoiboniser sur cette consonne occlusive bilabiale voisée mais auss nasale (comme monsieur Gainsbourg). Je ne vais pas m’étendre mollement sur sa signification maternelle, ni allitérer ad libitum sur son physique majestueux de chapiteau, l’occasion est trop belle de laisser la parole à Lucien Ginzburg a.k.a. Serge Gainsbourg :

Dis-lui toi que je t’aime
Ou programme-moi sur I.B.M.
Je n’aimerais pas le blesser
Je m’rends compte que pour compte nous l’avons laissé
Dis-lui toi que je t’aime
Et qu’il se branche sur la F.M.

Mais aussi :

Dans le mot je t’aime
Trop de m
Et jamais un seul n
Dans amour toujours
C’est le pour
Ou le contre c’est souvent la haine
On s’dévisage
On m’envisage
Comme une fille que je ne suis pas
Je m’exile
Trop fragile
Mille et une nuit m’éloignent de moi
Dans le mot je t’aime
Tandem
Autant dm
Parfois ça brille comme un diadème
Toujours le même thème
Tandem
C’est idem
Bientôt le crash
I don’t know when
Tu es fort en thème
Math-elem
Mais en math-sup tu deviens blème
Dans amour toujours
C’est le pour
Ou le contre on récolte ce que l’on sème

(…)

gainsbourg

En matière de M, dans la musique française, la relève est assurée.

chedid : the next generation

Dis moi quel est ton mot en M que tu aimes le plus, si tu le souhaites lecteur ou lectrice, mais aujourd’hui j’ai plus envie de te demander quelle est chanson gainsbourienne (et donc forcément classieuse)- que tu préfères…

Comments 13