Barbès-Rochechouart : Police Judiciaire

INT. - Salle d'audience – Jour

Il y a environ 40 minutes que la grosse voix de baryton a fait son traditionnel et pavlovien

Dans le système pénal américain, le ministère public est représenté par deux groupes distincts, mais d'égale importance. La police, qui enquête sur les crimes, et le procureur, qui poursuit les criminels. Voici leurs histoires.(*).

Là on est après la coupure de pub, au moment du procès.

Avant la coupure pub, l'avocat de la défense, Maître de la Courbevoie a pris le risque d'appeler l'accusé comme témoin. Et là le procureur, pardon, le district attorney, cravate club, costume gris, tourne autour du box comme Bruce autour de l'Orca.

Jean-Pierre Jeunet est dans le box des témoins.

Le district attorney :

Monsieur Jeunet, les personnes qui composent ce jury sont-elles des imbéciles ?

Jean-Pierre Jeunet jette un coup d'oeil à son avocat qui fait frénétiquement "non" de la tête.

Jean-Pierre Jeunet :

Heu... non...

Le district attorney :

Monsieur Jeunet, êtes-vous spécialisé dans les films destinés aux hôpitaux psychiatriques ou à des institutions spécialisées dans le traitement de personnes à difficulté de compréhension ?

Jean-Pierre Jeunet :

Pas... Pas que je sache.

Le district attorney :

Monsieur Jeunet, n'est-il pas exact que chaque étape narrative d'Amélie Poulain est soulignée au stabilo par votre direction photo, orchestrée façon gros sabots par la musique de Yann Tiersen et que pour les cons et les mal comprenants vous rajoutez encore quelques effets spéciaux pour être sûr que le public comprenne sans devoir réfléchir. Monsieur Jeunet, n'est-il pas vrai que vous opérez une prise d'otage des émotions de votre public sans lui laisser la possibilité d'éprouver ce qu'il est libre d'éprouver ?

Jean-Pierre Jeunet :

On peut sûrement voir les choses comme ça, mais tous les goûts sont dans la...

Le district attorney :

No further question.

Le juge se donne un coup d'éventail et soupire.

Le juge :

le ministère public souhaite -t- il appeler un autre témoin ?

Le district attorney :

Le ministère public appelle Jean Teulé.

L'avocat de la défense :
(soudain très pâle)

Mais je... ce témoin n'est pas...

Le district attorney :

Nous montrerons que ce témoin est capital pour le procès...

Une grande perche blonde quinquagénaire et bouclée dégingande rêveusement jusqu'au box.

Le district attorney :

Monsieur Teulé, n'est-il pas exact que vous avez collaboré à Nulle Part Ailleurs, une émission de Canal Plus et avant cela à la regrettée Assiette Anglaise servie par Bernard Rapp?

Jean Teulé :

Ben oui. C'est même marqué sur ma fiche wikipedia.

Le district attorney :

N'est-il pas exact que vous avez présenté dans le cadre de l'une de ces émissions une séquence sur un réparateur de photomaton qui laisse traîner des photos de lui partout dans Paris ?

Jean Teulé :

C'est exact

Le district attorney :

Monsieur Teulé, avez-vous collaboré au scénario d'Amélie Poulain ?

Jean Teulé :

Ben... non.

Le district attorney :

no further question.

L'avocat :

Pas de questions votre honneur.

Le juge :

Le ministère public a -t- il un dernier témoin avant les plaidoiries ?

Le district attorney :

Oui votre honneur. J'appelle Frédéric Maysonnave.

L'avocat regarde son client qui hausse les épaules en faisant une moue qui veut dire "qui ?"

Un geek frenchy en t-shirt lafraise.com fait son entrée dans la salle.

Il prête le serment et s'assied.

Le district attorney :

Vous vous appelez Frédéric Maysonnave, vous possédez un ordinateur et une connexion à Internet que vous utilisez pour vous connecter à un newsgroup intitulé fr.rec.cinema.discussion c'est bien exact ?

Frédéric Maysonnave :

Heu... yes... je veux dire oui.

Le district attorney :

On est dans un post francophone ici.

Frédéric Maysonnave :

O.K.

Le district attorney :

Monsieur Maysonnave, est-il exact que le 10 mai 2001, vous avez écrit sur ce newsgroup, je vous cite
C'est comme l'histoire du nain de jardin volé, et pris en photo avec les décors de différents lieux dans le monde. Une telle histoire s'est produite en Nouvelle-Zélande il y a quelques années: un nain de jardin avait été volé à son propriétaire, lequel a encuite reçu pendant 1 an des photos de son nain devant différents monuments. Le nain lui avait été restitué 1 an après, après avoir vraiment fait le tour du monde.

Frédéric Maysonnave :

Heu... Oui...

Le district attorney :

No further question.

L'avocat de la défense sort un macbook pro wifi et tape sur le clavier.

Le juge :

Quelque chose à ajouter maître de la Courbevoie ?

L'avocat :

Heu rien pour l'instant. Je me réserve le droit de poster un commentaire sur ce blog votre honneur !

Le juge :

N'oubliez pas d'employer une adresse e-mail valide cette fois-ci.

INT. - Salle d'audience – Jour

Le district attorney fait son Jean Gabin devant le jury ou plutôt devant les jurées.

Le district attorney :

Mesdames, mesdemoiselles vous êtes ici pour décider si les Anne-Lise, les Barbara, les caroline, les Donatienne , les Emilie, les Francine, les Gabrielle, les Henriette, les Ingrid, les Josiane, les Kathy, les Lola, les Marie-Line, les Noémie, les Orelie, les Petunia, les Rose, les Sylviane, les Thèrèse, les Ursula, les Vanessa, les Wanda, les Xavière, les Yanni, les Zoé du monde entier qui ont traîné leurs boyfriends dans les salles de cinéma, qui ont acheté le DVD en édition normale et en édition spéciale coffret, qui se sont fait offrir le CD avec la bande originale ont acheté une oeuvre originale et intellectuellement honnête, ou bien si vous heu... elles ont donné leur argent à un réalisateur qui pense que vous avez besoin d'être prise par la main pour traverser un piétonnier, si la personne que vous voyez ici (geste vers l'accusé) n'a pas hésité à "emprunter" ses idées les plus originales à autrui.

FADE TO :

INT – Couloir palais de justice – Jour

Le district attorney vide un gobelet de café sur un banc.

La suave assistante du District attorney, mèches blondes, cigarette Aldi à la main, sort de la salle d'audience. Elle n'a pas l'air d'avoir très bien dormi.

L'assistante :

le verdict vient d'être rendu ...

Le district attorney :

Déjà ? Bon ou mauvais ?

L'assistante :

Mieux que ça !

FADE OUT

THE END

(*) "In the criminal justice system, the people are represented by two separate yet equally important groups: the police, who investigate crime; and the district attorneys, who prosecute the offenders. These are their stories. "

Un commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :