Hornby or not to be

Je lis en anglais dans le texte. Peut-être pas un manuel de micro-neurochirurgie ou un traité de macrobiotique amusante mais pour le tout-venant, je n’ai pas besoin de sous-titres.
Il y a un Waterstone dans ma ville et dans la jungle du web, Amazon n’est qu’à un clic de liane. Mon cablodistributeur déverse des chaînes en glaise et des films en VOSTN. Les DVDs 5.1 DTS fourmillent de V.O. Que demande le peuple ?

hornby

Etant donné que la production littéraire anglo-saxonne est à mes yeux plus intéressante que les nombrilo-germanopratins de l’édition française parisienne, je vous annonce que « Vous descendez ? » de Nick Hornby est la dernière traduction que j’achète. Pourquoi? Parce que j’en ai ras-le-bol de me demander toutes les deux pages quels mots ont été traduits de cette façon.

hornby

(et parce que les couvertures des bouquins anglais sont mieux torchées)

1 réflexion au sujet de “Hornby or not to be

  1. Je suis tout à fait en accord avec ces propos
    Nick Hornby, s’il voyait la couverture « française » se son
    roman plein d’humour et de décalage dirait sûrement:
    « Oh my sweet lord, french design really sucks! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :