Le T est servi

T-shirt en forme de T

(un post hanté)

Le T c’est la tension de la langue qui vient taper pas tendrement sur la plage arrière des incisives.

Ecrire un T, ça n’est pas très loin de dessiner une croix. Il s’agira de tracer une poutre de toiture en apesanteur dans le ciel de la page, puis de la clouer d’un trait de plume vertical qui l’ancre à la ligne. Les charpentiers logiques qui commenceront par poser les fondations verticales de bas en haut pour finir par les étages horizontaux semblent plus rares.

Les mots du T sont le Thé justement, servi dans une tasse tendue sans tapage. Les mots du T sont timides, ils se tiennent dans une tanière ténue. Tapissés de tweed, ils mangent tu tastsiki en se trompant sur l’heure du trolley pour Tirlemont. Ils sirotent du thé tiré d’un thermo. Ils tonitruent timidement dans une trompette.

Tant qu’à tergiverser, tendre lectrice, terrible lecteur, quel est le terme en ‘t » qui est au top selon toi ? Quelle tentation lexicale en « T » porterais-tu sur un t-shirt ? Irais-tu jusqu’au tatouage ?

6 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :