La semaine du Hard (ware)

Il y a quelques jours et pendant 7 jours, mon geek intérieur s’en est donné à coeur joie, cette fois non pas en téléchargeant à gogo et en installant en série des logiciels qui viendront transformer ma barre de tâches en jolie guirlande multicolore (Noël approche…), mais en investissant dans du beau matériel, du ware bien hard.

icônes

Exit et direction ebay pour le modem-routeur D-LINK DSLG604T, qui n’a jamais eu un uptime de plus de 200 heures, que j’ai conséquemment voué de longs mois aux gémonies et qui n’est finalement peut-être pas si coupable que ça.

Bienvenue à mon nouveau modem Speedtouch et à son nouveau meilleur ami le routeur Linksys WRT54GL avec un L comme Linux, comme Là-bas on trouve un firmware open-source, L comme Lifehacker en dit du bien donc c’est bien.

Et bienvenue donc à « raudwarrior », mon portable Toshiba Oxfam, sa carte PCMCIA et son Ubuntu 6.06 que je suis parvenu jusqu’ici à tuner (apt-get install rulez !) sans le casser.

Il ne me reste plus qu’à trouver un nom idoine pour mon réseau sans fil (zonderwire? 100fil ? ouifi ? 8fi ? radioschaerbeek ?), à présenter la carte PCMCIA au routeur et je serai un raudwarrior, un nomade numérique, un voyageur digital, un plumitif itinérant armé pour aller chasser la muse où qu’elle se cache, un abonné du Belga, de l’Amour fou et autres hotspots recommandables. (n’hésitez pas à partager les bonnes adresses dans les commentaires !)

NdB : nomadisme quand tu nous tiens, ce post a été en partie rédigé dans les locaux du Cercle Gaulois où les colonnes ne sont pas en marbre mais en trompe-l’oeil. Et le puis le portable s’est mis à faire bip.

2 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :