Ce n'est qu'un début, continuons le régime !

Après avoir cédé d’une seule, d’une et d’une seule à la place Jourdan, ce lundi (j’ai une témoin), j’ai vaillamment résisté – entre un Tv on the radio et un We Are Scientists – à l’appel de frites de Fritland tendues, lascives, offertes. Ma volonté est en fer. Je me découvre de nouveaux amis parmi les légumes. La sensation de faim est mon amie, pas mon ennemie…

Qu’on se le dise : je fais en sorte de perdre du poids. L’objectif pas du tout irraisonnable est de faire de l’ombre à Léonardo di Caprio vers le carnaval…

En parlant d’objectif de moins en moins irraisonnable :

nanowrimo

4 commentaires

  1. Si il a résisté, c’est surtout parce qu’il avait déjà mangé 🙂

    (notons que l’auteur de ce blog a également avalé une gorgé de Blanche de Hoegaarden, +1500 calories)

  2. Hey Baud, là où ça va être du délire c’est quand tu vas donner tes sapes trop larges à Emmaüs (ou au secours national Belgien) pour en acheter de nouvelles, qui vont également finir chez les nécessiteux… J’en suis à la 3ème génération 🙂

  3. Je confirme et témoigne de la disparition tragique de cette huileuse frite dans l’estomac (plein de bonnes choses qu’elles sont bonnes pour ton corps) de Douin, et salue son courage !

    Merci encore pour la journée et la ballade là où il y a du pouvoir, oh oui, refais-moi vibrer comme ça, et ne dis plus « putain », putain.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :