Même s'IL revenait…

IL n'est pas encore revenu

Aujourd’hui 11 mars, en souvenir du Onze Mars de tous les Onze Mars, l’entrée du petit musée de la pochette de 45 tours sera drapée de noir, le gardien distribuera des mouchoirs à l’entrée. En ce jour exceptionnel, la boutique de carte postales « Belinda » sera fermée.

Cela fait 29 qu’IL est parti donner un concert au grand Olympia dans le ciel. Voilà 29 ans qu’IL laisse des disciples dans le doute. Voilà 29 ans que SES larmes ne nous téléphonent plus, même à Sainte-Maxime, même à l’hôtel Beau-Rivage. Voilà 29 ans qu’on ne l’a plus vu à Alexandrie. Voilà 29 ans qu’IL nous a abandonné, voilà 29 ans que nous nous levons, que nous bousculons, mais que nous ne nous réveillons pas complètement… Voilà 29 qu’IL n’est toujours pas revenu mettre fin au cauchemar de SON absence…

Depuis SA disparition tout fout le camps : de chagrin, les glaces du pôle se sont mises à fondre, par solidarité la candidature Sarkozy à l’Elysée s’est mise à prendre l’eau, par dépit de ne pas LE voir entamer une carrière anglophone, les étasuniens ont « élu » qui vous savez…

Merci de vous évanouir en silence en passant devant SES pochettes.

Des magnolias sont en vente dans le parc du musée, juste à côté de l’étang aux baracudas.

Un commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :