Entre de bonnes mains

Nous sommes dans les bureaux d’une maison d’édition. Le panneau lumineux au-dessus de la porte vient de passer de DefCon 2 à DefCon 3. L’urgence typographique qui m’appelait est éteinte, le manuscrit que l’imprimeur attend en regardant sa montre n’est presque plus incandescent d’urgence. My work here is done.

Et au moment de mon départ, voici un échange dont je suis le sujet :

– A : Mais tu es sa mère ou quoi ?

– V : Pire, je suis son éditeur !

Le boulot d’éditeur consistant non pas à imprimer du papier mais à gérer des relations, me voilà rassuré sur l’avenir de ma progéniture littéraire.

5
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
mirko
Invité

il accepte les manuscrits, ton éditeur ?

monsieur tout-le-monde
Invité

On se rend compte avec le temps que n’importe quel boulot, finalement, c’est gérer des relations humaines 😉

Note du bloggeur : Allons bon, voilà que les caractères accentués passent à nouveau dans les commentaires. Je vais arrêter les bougies votives aux pieds d’ UTF-8

Melissa
Invité

Ooooooooooooooooooooooooooooooooh… prochainement dans toutes les bonnes librairies alors?

violette
Invité

Mais ma mère n’a pas une tête d’éditeur ! Comment je fais du coup ?

skygirl
Invité

Vivement Noël alors ???

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :