Harry Potter et le mystère du lecteur manquant (huitième épisode inédit)

Au risque d’avoir l’air d’un extra-terrestre, (déjà Amélie Poulain ne m’avait pas fait le même effet que 99% des spectateurs) mais… y a Harry Potter and the Deathly Hallows a.k.a. Harry Potter et les Reliques de la Mort qui approche dangereusement des librairies et pourtant à a ce jour…

harry-potter.jpg

– je n’ai jamais acheté, ni emprunté et donc lu du début à la fin aucun livre de la série Harry Potter
– je n’ai jamais été dans un cinéma voir un film Harry Potter, je n’ai jamais acheté, loué ou emprunté de DVD Harry Potter.
– j’ai feuilleté plusieurs fois le début du premier tome (en français). C’est fou le nombre de bibliothèques dans lesquelles on en trouve…
– j’ai regardé sans déplaisir mais sans excitation excessive le premier film de la série (en VF, un dimanche soir sur TF1). C’est un film qui vérifie le théorème de “Die hard” (un film dans lequel joue Alan Rickman ne peut être tout à fait mauvais). C’est plaisant, ça se laisse regarder, mais ça ne m’a pas poussé à faire la file jusqu’à minuit pour être le premier à acheter mon pavé de 600 pages sous couvertures cartonnée.

Je lance donc un appel à ceux de mes lecteurs/trices pour qui la magie du petit sorcier a fonctionné :

– Est-ce que je passe à côté de ce qui a l’air d’être un phénomène parce que je n’ai pas attaqué J.K. Rowling par la face V.O. ?
– Est-ce que la sorcier-langue en V.O. serait un obstacle insurmontable ?
– Est-ce que je suis le seul à être atteint d’immuno-potterite chronique.
– Et surtout, à côté de *quoi* est-ce que je passe ? Qu’est-ce qui va pousser les expats anglophones de toutes la Belgique à faire la file devant chez Waterstone ? Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans cette série ?

P.S. J.K. Rowling, si tu passes par ici, de toi à moi, comment est-ce que tu fais pour ne pas laisser cette montagne de pognon anesthésier ta capacité à écrire ?

11 commentaires

  1. Je pense que je suis encore plus potter-immunisée que toi: je n’ai ni lu une seule ligne des livres, ni regardé une seule séquence des films.
    Ce n’est pas une question de jugement qualitatif (encore que, j’ai des doutes… mais bon, passons), c’est juste que l’univers et le personnage me laissent de glace. Aucune once d’intérêt. C’est comme ça.
    Même Alan Rickman (et pourtant, oui, Alan Rickman, quand même!) n’arrive pas à me traîner devant mon écran.

    Voilà!

  2. Je n’ai lu aucun Harry Potter mais je les ai tous vus au cinema… Tu en as 2-3 critiques sur mon blog.
    Je suis fan de l’ambiance au sens ou c’est bien fait et la musique de John Williams dans le film signé par Cuaron (moins bon scenario IMHO, meilleure mise en scene)…

    En ce qui concerne les livres, je les acheterai et les lirai un par un en VO quand j’en aurai vu le dernier episode.

    M’etant farci « Trainspotting » et sa suite « Porno » dans le texte, puis « Fight Club », je ne trouve rien d’insurmontable dans quelque chose d’ecrit pour des enfants… peut-etre garderai-je un traite d’histoire naturelle pour disposer d’une bonne traduction des noms de plantes et d’animaux.

    Bottom-line (mis a part Hermione et Harry) c’est bien joué, et tres bien leche au niveau graphique… en ce qui concerne les bouquins, on verra bien mais je ne pense pas etre (trop) decu… apres coup.
    Mais attend tranquillement… Je doute que le paiement du prix fort soit justifie.

  3. – Est-ce que je passe à côté de ce qui a l’air d’être un phénomène parce que je n’ai pas attaqué J.K. Rowling par la face V.O. ?

    Oui

    – Est-ce que la sorcier-langue en V.O. serait un obstacle insurmontable ?

    Pas plus que le jargon technique de Star Trek.

    – Est-ce que je suis le seul à être atteint d’immuno-potterite chronique.

    Ralalala, toujours tout ramener à toi! 😉

    – Et surtout, à côté de *quoi* est-ce que je passe ? Qu’est-ce qui va pousser les expats anglophones de toutes la Belgique à faire la file devant chez Waterstone ? Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans cette série ?

    C’est bien, c’est juste vraiment bien.

  4. Je crois que tu rates quelque chose en effet. Sans être un fan déjanté, j’accroche bien à cette série sommes toute pas mal foutue.

    Au départ, Harry Potter m’inspirait pourtant la même répulsion que tous les phénomènes de mode. Je n’ai finalement daigné ouvrir un tome qu’en 2005, après avoir joué une partie au jeu officiel sur Playstation. Un grand château plein de couloirs, de la magie, des monstres, des sorciers : tout cela me rappelait les bouquins de fantasy que je dévorais au cours de mon adolescence – qui se poursuit toujours, il me semble…

    La lecture du 1er bouquin m’avait aussi un peu rebuté. Le style sentait la littérature enfantine. Mais au fil du récit, et au cours des volumes, la plume de JK Rowling s’est étoffée. L’avouerais-je ? J’ai même fini par acheter le dernier (et bientôt avant-dernier) opus pour le lire plus vite, alors qu’on aurait pu me le prêter comme les autres…

  5. A ce propos, je tiens à souligner qu’il y a de parfaits connards chez Sud Presse : qu’ils publient (à l’envers) les deux dernières pages du tome 7, passe encore. Mais leur titre-spoiler en Une « Harry Potter ne meurt pas ! » mériterait au moins moins vingt coups de fouet.

  6. Tu rates vraiment quelque chose, je les ai tous lu depuis le début (et au début, certains se sont bien foutus de ma tête à me voir lire « des livres pour enfants »). Les livres sont évidemment beaucoup plus intéressants que les films (même si j’avoue les avoir vu aussi). C’est passionnant et très bien construit. Mais rassure-toi, tu n’es pas le seul à être hermétique à Harry.
    Ma seule crainte, que des petits malins (comme Sud Presse) dévoilent la fin avant que j’ai pu le terminer…

  7. Fils de Priam> Ton attitude consistant à répéter les spoilers est bien pire. Merci pour ceux qui ne lisnet pas la presse.

    Sinon, moi, comme Priam, au départ par simple curiosité de tout phénomène de société, puis par passion dévorante; je ne tiendrai pas jusqu’au 26 octobre et achèterai donc le dernier tome en anglais (Je ferai ouvrir la FNAC ce 21 juillet).

    Cher Baud: Celui qui s’astreint à ne manger que des galettes de caca toute sa vie ne peut être conscient d’une once que constitue la merveille même du goût du Nutella (Princess klopotseu, 2007)

  8. @Princess Klopobek – Navré, je pensais qu’il fallait être aveugle et sourd pour ignorer la nouvelle. Mais vu que je passe beaucoup de temps à feuilleter la presse, j’ai parfois tendance à surestimer son impact réel sur les gens. 😐

  9. moi j’aime bien et je lis avec plaisir, et mon copain tombe n’y voit absolument aucun intérêt. Les goûts et les couleurs donc.

    Pour les films: je les trouve tous moins bien que les bouquins (normal) mais le 3 et le 5 sont pas mal du tout.

  10. moi j’aime bien et je lis avec plaisir, et mon copain tombe n’y voit absolument aucun intérêt. Les goûts et les couleurs donc.

    Pour les films: je les trouve tous moins bien que les bouquins (normal) mais le 3 et le 5 sont pas mal du tout.

    Bon reportage devant le Waterstone’s un de ces soirs 😉

  11. Tu ne sais vraiment pas ce que tu manques. Le monde de Harry Potter est captivant. L’ambiance que l’auteure cree et les intrigues sont tres captivantes. La magie, les emotions les mysteres, certains animaux legendaires…etc…sont au rendez-vous. Le premier roman a une petite dimension enfantine, mais il ne faut pas juger la serie a partir de ca. Le tome 1 est important pour la suite. Il vaut mieux lire les livres parce qu’ils sont des milliards de milliards de fois meilleurs que les films. Je suis en train de lire le tome 7 en anglais et je m’en sors assez bien meme si l’anglais n’est pas la langue que je maitrise le mieux. P.S.: Les fautes de francais sont dues au clavier de langue anglaise.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :