Le train met richting de la Belgoslovaquie will now board quickly

Cette prédiction ne vous rappelle rien ?

Où, dans la foulée de nouvelles législatives, se dérouleraient des négociations impossibles, interminables… jusqu’à ce que Flamands et francophones avouent, la main sur le cœur, leur impossibilité à former un gouvernement, en raison des difficultés communautaires nées des nouvelles réformes institutionnelles – et de l’ardeur des Flamands à les appliquer à la lettre pendant la législature écoulée. D’où séparation à l’amiable – sans doute un schéma à la tchécoslovaque –, puisque les deux ou trois parties seront enfin d’accord pour divorcer… CQFD.

(si meme Gérard D. commence à mesurer la vitesse où on y va et la distance qui nous sépare du mur…)

M’sieur Barroso, je peux soumettre un projet de lay-out pour le passeport « Brussels, E.C. » ? Je verrais bien un bleu marine mais pas trop et un hologramme dans chacune des Douze étoiles… On s’appelle, on déjeune et on en discute ?

Edit : Jean Quatremer, correspondant à Bruxelles de Libération a trouvé ceci dans la GaVA : « « Yves Leterme n’est pas un homme politique belge. C’est un homme politique flamand issu d’une formation flamande qui a remporté le 10 juin dernier une victoire éclatante ». En voituuuuuuuure !

2 commentaires

  1. Ne pas confondre la musculation des discours pour faire monter la pression sur les partenaires de coalition, et le contenu réel des accords pré-négociés par les « Sherpas » dans l’ombre. L’avenir de la Belgique ne se joue heureusement pas sur le plateau de la Pravda de Reyers ni chez Delusinne…

    Quant à la fin de la Belgique, ma foi, on a chanté un début d’air funèbre avec la naissance des communautés, des régions, du fédéralisme, etc. Et pourtant, l’édifice tient parce qu’il y a toujours des orfèvres pour consolider l’architecture institutionnel, en adaptant la « Belgique naphtaline » à la réalité des temps…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :