Namur bouge son corps (c'est artistique, c'est pas vulgaire…)

Qu’est-ce qu’il manquait à Namur pour etre une capitale ? Un Manneken-Pis ? Non. Une grand’place ? Non. Un ring embouteillé ? Non. Des vendeurs de gaufres dans les rues piétonnes ? Non. Des quartiers populaires en voie de gentrification ? Non. Des institutions internationales qui font grimper le montant des loyers ? Non. Une after-work party du jeudi soir pour networker sans sa cravate et faire la teuf jusqu’à minuit parce que demain y a bureau ?

ça se pourrait…

Et il se pourrait bien que j’aille y chasser le groupie-shot made in Escargot-city…

Spread the love

1 réflexion au sujet de “Namur bouge son corps (c'est artistique, c'est pas vulgaire…)”

  1. Bonjour,

    L’after work party quelle belle invention, mon homme a maintenant une excuse (mais chérie c’est pour le boulot!)pour passer toute une soirée à draguer (ambiance feutrée et table de discussion tout est fait pour ça) et revenir plein à 2 h du mat en semaine… avant au moins on était tranquille la semaine…

    Apparemment en tout cas ça lui plait parce qu’il y retourne à chaque fois…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :