"Et votre Ciccio Bello, elle est comment ?"


Avertissement amical et néanmoins liminaire.

Je demande à tous les napolitains, les gastronomes (quelle que soit la longueur de leur culotte), à tous les aficionados de la bonne cuisine italienne de ne pas lire plus loin, de fermer les yeux d’urgence, de cliquer sur ce lien par exemple ou bien instinctivement sur le bouton « back » de leur browser. Ils sont sur le point de se faire mal à la rétine. Ça va pas être bon pour leur tension artérielle.

Croyez-moi les amis, ça ne va pas être un moment de poésie.

Ça va même plutôt être rustique. Façon terroir.

Vous feriez bien d’éloigner les enfants de l’écran, ça va leur gâcher la semaine du goût.

On frôle le dégât neurologique irréversible. On a vu des fines fourchettes traumatisées pour moins que ça. Y a des chefs étoilés qui se sont mis la tête dans le four pour beaucoup moins que ça. Y a du Meilleur Ouvrier de France envoyé en maison de repos et de soins ad vitam aeternam pour à peine plus que ça.

Retournez le portrait d’Auguste Escoffier contre le mur, il n’a pas mérité ça.

C’est bon?

Les personnes sensibles de la papille ne sont plus là ?

On est entre vétérans des friteries de la Nationale 4 ? Entre habitués du Bicky Burger ? On est entre samouraïs de la sauce à part ?

On n’est plus étonné par rien dans la gastronomie parallèle ?

Je peux balancer la purée ?

ciccio-belle.jpg

Bon appétit…

3 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :