C'est un gâteau abandonné

C'est un gateau abandonné

C’est un gâteau abandonné
Qui a vécu sans se retourner.
Sûr le trottoir abandonné
Par qui ce jeudi
Parce qu’il a su se faire solder
A ceux qui ont voulu l’manger
Il a donné ce qu’il avait
Mais lui, il se demande qui il est.
Abandonné, oui, abandonné.

(à fredonner sur l’air de…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *