Carla Bruni : illustration vivante de la politique de Sarkozy

« Travailler plus pour gagner plus » : c’est pas parce qu’on est ex-mannequin, ex de Clapton, ex de Mick Jagger, ex des Enthoven (père et fils) et que la rumeur parisienne vous prête généreusement à la fois grossesse et mariage, qu’on se repose sur ses lauriers.

Est-ce que Carla se contente de rester à la maison pour ravauder les chaussettes de Nicolas ? Est-ce qu’elle passe ses journées à passer la cireuse pour chasser les rayures qui s’accumulent sur le parquet ?

Que nenni !

Carla n’a pas changé. Carla ne fait pas sa fière. Quand une marque hollandaise de lampes à couleur variable lui demande de pousser la chansonnette, Carla retrousse ses manches et va gagner l’argent du ménage sans la ramener.

philips-livingcolors.jpg

Comme le fichier s’appelle « reworked_song.mp3« , on peut même supposer que Carla a dit « Mais bien sûr, je comprends, pas de problème » quand une voix embarrassée à l’autre bout du sans-fil lui a avoué que le client n’était pas complètement content avec la première version.

[audio:reworked_song.mp3]

4 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :