Carla Bruni : illustration vivante de la politique de Sarkozy

« Travailler plus pour gagner plus » : c’est pas parce qu’on est ex-mannequin, ex de Clapton, ex de Mick Jagger, ex des Enthoven (père et fils) et que la rumeur parisienne vous prête généreusement à la fois grossesse et mariage, qu’on se repose sur ses lauriers.

Est-ce que Carla se contente de rester à la maison pour ravauder les chaussettes de Nicolas ? Est-ce qu’elle passe ses journées à passer la cireuse pour chasser les rayures qui s’accumulent sur le parquet ?

Que nenni !

Carla n’a pas changé. Carla ne fait pas sa fière. Quand une marque hollandaise de lampes à couleur variable lui demande de pousser la chansonnette, Carla retrousse ses manches et va gagner l’argent du ménage sans la ramener.

philips-livingcolors.jpg

Comme le fichier s’appelle « reworked_song.mp3« , on peut même supposer que Carla a dit « Mais bien sûr, je comprends, pas de problème » quand une voix embarrassée à l’autre bout du sans-fil lui a avoué que le client n’était pas complètement content avec la première version.

[audio:reworked_song.mp3]
Spread the love

4 réflexions au sujet de “Carla Bruni : illustration vivante de la politique de Sarkozy”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :