Comment calmer un télémarketeur en trois étapes faciles


  1. Laisser couler le script de télémarketing jusqu’aux mots “un trés beau cadeau pour madame”.
  2. Prendre une voix de circonstance pour répondre “Madame est morte”.
  3. Raccrocher.

[edit : j’ai réellement raccroché aprés avoir dit « madame est morte »]

6 commentaires

  1. Aventure vécue :

    Dring.
    Mon papa : ALlo ?
    La madame de la société piiiiip : Bonjour Monsieur, Jacqueline de la société piiip, pourrais-je vous proposer de vous abonner,…
    Papa : Pas de démarchage téléphonique, madame, désolé, bonne soirée.

    Il raccroche.

    la madame, dans la foulée :
    Dring.
    Papa : Allo ?
    La madame : laissez-moi tout de même…
    Papa : ENCORE VOUS !? Mais laissez-moi tranquille, c’est pas possible !

    Il raccroche.

    La madame, décidemment têtue :
    Dring.
    Papa : ALLO !?
    La madame : mais laissez-moi faire mon métier bon sang !!
    Vous noterez toute la portée de l’argument, qui, au nom du droit au travail, s’arroge celui de vous casser les pieds au téléphone.
    Papa, interloqué mais qui ne s’en laisse pas compter : Mais changez de métier madame !!! Foutez-nous la paix !

    Mdr 🙂

  2. Situation vécue n°1

    – Bonjour, société X, votre numéro de téléphone vient d’être tiré au sort et vous êtes l’heureux gagnant…

    – Impossible, les telecom viennent de me couper la ligne suite au non-paiement de nombreuses factures. Au revoir !

    Situation vécue n°2

    – Bonjour, je suis bien chez monsieur X ?

    – Oui, mais ca va pas être possible de lui parler, il purge une peine de 2 ans d’emprisonnement pour escroquerie.

  3. Situation vécue aussi :

    « Bonjour Madame, c’est B**** Télécom…
    – C’est B**** Télécom ? Ben alors, pourquoi vous ne m’appelez pas sur mon numéro de portable ? »

    (c’est précisément mon opérateur… malheureusement il en a fallu un peu plus pour le décourager)

  4. Quand un télémarketeur vous parle de « madame », c’est pour savoir si vous êtes en couple. Sinon, vous ne les intéressez pas. Si vous voulez faire court, vous répondez « il n’y a pas de Madame Machin ».
    Sinon, vous pouvez faire comme ma compagne:
    « – Bonjour, Dominique Allard de Cuir Machin Bidule ! Puis-je vous demander si vous avez déjà un canapé en cuir ?
    – Non, juste en tissus.
    – Et qu’en pense Monsieur ?
    – Ben en fait, on avait un jour acheté un canapé en cuir et en allant le chercher, mon mari a eu un accident de voiture… et… (trémolos dans la voix) il est moooooooooooooooort !
    – Ah, heu désolée. Au revoir Madame. »
    On ne saura jamais si elle y a cru ou si elle a compris qu’on se foutait de sa gueule mais nous, on a bien rigolé.

    On en a encore fait plein d’autres. Mais attention, on reste toujours aimable avec nos correspondants. Ce sont généralement des étudiants qui n’ont rien à voir avec les sociétés pour lesquelles ils font de la pub.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :