Parfum de Paris (not by YSL)

Je n’ai pas les narines particulièrement sensibles, mais hier j’ai regretté de ne pas avoir le numéro du Guiness Book sous la main.

Personne, absolument personne n’a jamais dégagé d’odeurs corporelles aussi puissamment ostracisantes que la personne sans salle de bains fixe, à pantalon militaire sur les genoux, caleçon long, bonnet et veste de cuir noirs qui a pris la ligne 7bis du métro parisien, station Place des Fêtes, le 17 mars 2008 vers 20h 30.

Un commentaire

  1. Tiens c’est bizarre… On m’a demandé récemment quelles avaient été mes toutes premières impressions de Paris et du tac-o-tac j’ai répondu : les fortes odeurs d’urine en sortant du TGV Gare de Lyon ! Peut-être ai-je croisé ton inconnu du 17 mars à 20h30… Ceci expliquerait peut-être cela.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :