Jeff Bodart, Laurence et le Canadair

Bon ben… Le leader des Gangsters d’amour est parti, trop tôt, faire un hold-up au paradis. Je ne sais pas si je chantonnerai encore “Meurtre à Hawaii” dans les moments où la bande-son de ma vie réclame des cuivres sautillants et entraînants.

Toujours est-il qu’un beau jour, intrigué par les paroles de ”Canadair”, j’ai vérifié par mail s’il y avait un double sens à entendre dans :

Canadair mon dernier Canadair
Bientôt j’aurai largué l’eau rance
Qui s’endort vers l’étang de Berre
Pour vivre plus de transparence
Canadair mon vieux Canadair
Ce soir nous oublierons l’eau rance

La réponse de Jeff Bodart est arrivée assez rapidement. Je ne m’étais pas complètement trompé en entendant

Bientôt j’aurai largué Laurence

et

Ce soir nous oublierons Laurence

5 commentaires

  1. ah ben, je vois que je ne suis pas le seul à m’être posé des questions sur le jeu de mot l’eau rance/laurence …

    M’étais tjs demandé si c’était un hasard

  2. Compositeur de la musique de Canadair, je peux vous dire que c’est bien – malgré les mots sans équivoque – Laurence, que j’ai « entendu »… disons que ça m’inspirait davantage… !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :