Dédicace spéciale

Humbeek - 6 juillet 2008

Selon les paparazzi de la Quinzaine Littéraire, c’est dans cette caravane que Nicolas Ancion se serait réfugié, le temps de rédiger son petit dernier qui est tellement recommandable que je vous le recommande et que j’en ai un offert à ma soeur.

Pendant qu’une armée d’avocats réfléchit aux droits dérivés (on parle d’une gamme de figurine-jouets inspirée par le dessin de la couverture, mais je ne vous ai rien dit…), Nicolas Ancion trouve le temps de procéder à des séances de signature virtuelles. La preuve :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :