Chers programmateurs musicaux de Pure FM,

je comprends fort bien que le service public passe par des obligations dont celles de diffuser un pourcentage de chansons francophones. Voilà qui vous oblige à retourner le CD de Cali – qui personnellement me fait de plus en plus penser à une espèce de mélange entre Francis Lalanne et Patrick Sébastien – pour aller vérifier si par hasard il n’a pas gravé du côté de l’étiquette une autre chanson diffusable en radio que “Mille coeurs debout”, son récent hommage à la chanson scoute en général et à Hugues Aufray en particulier, mais là ne se trouve pas l’essentiel de mon propos au sujet de votre playlist, non, voyez-vous, il se trouve qu’à mon humble avis, comment dire…

Trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce, trop de Renan Luce tue le Renan Luce.

En vous remerciant d’avance d’essayer de faire tomber un peu une fois autre chose qui soit suffisamment underground, indépendant et débutant pour mériter le label “PureFM/Le Mouv/Couleur Trois” et en français et écoutable dans les transistors et autoradios des paires d’oreilles que presque-feu Mint ne sauraient manquer de vous apporter à la fois bien confraternellement et fort bientôt, je vous prie d’agréer l’expression de mon sentiment d’ auditeur fidèle qui n’en a pas perdu son sens critique pour autant, que du contraire.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :