Drame de la surdité précoce à Tour et Taxis

Comme je n’y étais pas, je n’ai qu’une hypothèse sur la façon dont les choses ont bien pu se produire (mais si vous en avez une autre…) :

Dans Tour et Taxis, le volume sonore est inconfortable. Yves Bigot est en coulisse, à l’écart, prêt à monter sur scène pour son speech d’adieu. De ce côté là du comptoir, à l’écart du podium, un barman, gibier d’ORL, qui s’est usé les marteaux et les étriers à grands coups d’ iPod dans les tympans.

Le show time approche. Le trac ? La gorge un peu sèche ?

– Un grand coca, s’il vous plaît…
– Un grand cognac ? Tout de suite…
(cul sec)
– Et je vous demande d’accueillir immédiatement Yves Bigot, qui a tenu venir vous saluer avant de nous quitter…

Et blam
:

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :