Consultance gratuite (échantillon, ne peut être vendu)

Le problème : une chaîne de télévision publique veut mettre une émission politique à une heure de grande écoute. Le premier numéro ne suscite pas les réactions espérées.

Le pitch : « dans notre émission, les hommes politiques laisseront la langue de bois dans la forêt et répondront à la question qu’on leur pose ».

Le plan A : l’émission est en direct. Un présentateur de JT joue les maîtres de cérémonie et en face, trois journalistes posent des questions. Quand l’homme politique s’égare, il est rappelé à l’ordre « vous n’avez pas répondu à la question ».

Le plan B : l’émission est enregistrée. Les journalistes sont moins sous pression. L’homme politique peut répondre en langue de bois autant de fois qu’il veut, c’est la prise dans laquelle il répondra vraiment à la question qui sera gardée.

Et rien n’empêche de prendre les séquences enregistrées en sandwich entre deux tranches de direct, saupoudrées de graine de sésame et de mails/SMS/question-webcam des téléspectateurs.

Spread the love

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :