Le veuf de la coiffeuse

La tripoteuse de tête est rentrée de vacances. On se revoit donc, dans le moelleux de son cabinet. Tout est doux chez elle, les tapis, le fauteuil, son sourire, ses yeux. Pas sa voix. Elle a le phrasé râpeux. Toujours au bord de la quinte de toux.

Elle devrait arrêter les Gitane ou du moins ne pas les fumer au-dessus de la tête des clients. Plus d’une fois, j’ai vu sa cendre atterir sur une de mes mèches juste avant qu’elle ne la coupe, heureusement.

Il y a quelques années, j’ai fini par me décidé pour une coiffeuse (et là, je vous demande d’admirer le self-control dont je fais preuve en ne plaçant pas de jeu de mot à deux balles et à base de meuble de style). Ses confrères masculins m’ont tous déçu les uns après les autres.

Depuis notre premier rendez-vous, c’est une relation sans nuage. Nous nous voyons à intervalles réguliers à la minute près. Chacun de nous deux sait ce qu’il attend de la rencontre. Les échanges verbaux et non-verbaux sont mutuellement satisfaisant. Economiquement, la balance s’arrêtre pile-poil, si j’ose dire, au point d’équilibre.

Bref, comme j’observe qu’à chacune de nos rencontres bimestrielles ses quintes de toux se font plus nombreuses et plus puissantes, je me demande si le jour de son décès est proche et ce que deviendra ma coiffure une fois que je serai “veuf” de ma coiffeuse.

(dites patronne, y a mon quota hebdomadaire qui tombe samedi soir. C’est pas excentrique mais c’est comme ça. Je pourrai livrer dans les 24 heures mais à mon avis pas entre 21 heures le samedi et 10 heures le dimanche. Sauf si je rédige aux petites heures, avec des confettis dans les cheveux…)

18 commentaires

  1. Tu peux publier dans le délai que tu veux, pourvu que ce soit après la parution de l'amorce suivante (et encore j'en connais qui ont publié à retardement ;)) Et puis en tout état de caues il y aura les séances de rattrapage en fin de semaine prochaine.

  2. Tu peux publier dans le délai que tu veux, pourvu que ce soit après la parution de l'amorce suivante (et encore j'en connais qui ont publié à retardement ;)) Et puis en tout état de caues il y aura les séances de rattrapage en fin de semaine prochaine.

  3. Tu peux publier dans le délai que tu veux, pourvu que ce soit après la parution de l'amorce suivante (et encore j'en connais qui ont publié à retardement ;)) Et puis en tout état de caues il y aura les séances de rattrapage en fin de semaine prochaine.

  4. Tu peux publier dans le délai que tu veux, pourvu que ce soit après la parution de l'amorce suivante (et encore j'en connais qui ont publié à retardement ;)) Et puis en tout état de caues il y aura les séances de rattrapage en fin de semaine prochaine.

  5. Tu peux publier dans le délai que tu veux, pourvu que ce soit après la parution de l'amorce suivante (et encore j'en connais qui ont publié à retardement ;)) Et puis en tout état de caues il y aura les séances de rattrapage en fin de semaine prochaine.

  6. Tu peux publier dans le délai que tu veux, pourvu que ce soit après la parution de l'amorce suivante (et encore j'en connais qui ont publié à retardement ;)) Et puis en tout état de caues il y aura les séances de rattrapage en fin de semaine prochaine.

  7. Ah l'odeur de la Gitane. Ça me rappelle des souvenirs de gosse, quand ma grand-mère me coupait les cheveux et que la cendre tombait sur les mèches qu'elles s'apprêtait à couper… Je m'égare là mais la mémoire de l'odeur est bien présente ! Âcre et râpeuse.

    Pour le hors-délai, du moment que c'est écrit dans l'esprit du jeu, je ne pense pas que cela pose problème, d'ailleurs j'ai moi-même bénéficié de ce privilège 😉

  8. Ah l'odeur de la Gitane. Ça me rappelle des souvenirs de gosse, quand ma grand-mère me coupait les cheveux et que la cendre tombait sur les mèches qu'elles s'apprêtait à couper… Je m'égare là mais la mémoire de l'odeur est bien présente ! Âcre et râpeuse.

    Pour le hors-délai, du moment que c'est écrit dans l'esprit du jeu, je ne pense pas que cela pose problème, d'ailleurs j'ai moi-même bénéficié de ce privilège 😉

  9. Ah l'odeur de la Gitane. Ça me rappelle des souvenirs de gosse, quand ma grand-mère me coupait les cheveux et que la cendre tombait sur les mèches qu'elles s'apprêtait à couper… Je m'égare là mais la mémoire de l'odeur est bien présente ! Âcre et râpeuse.

    Pour le hors-délai, du moment que c'est écrit dans l'esprit du jeu, je ne pense pas que cela pose problème, d'ailleurs j'ai moi-même bénéficié de ce privilège 😉

  10. Ah l'odeur de la Gitane. Ça me rappelle des souvenirs de gosse, quand ma grand-mère me coupait les cheveux et que la cendre tombait sur les mèches qu'elles s'apprêtait à couper… Je m'égare là mais la mémoire de l'odeur est bien présente ! Âcre et râpeuse.

    Pour le hors-délai, du moment que c'est écrit dans l'esprit du jeu, je ne pense pas que cela pose problème, d'ailleurs j'ai moi-même bénéficié de ce privilège 😉

  11. Ah l'odeur de la Gitane. Ça me rappelle des souvenirs de gosse, quand ma grand-mère me coupait les cheveux et que la cendre tombait sur les mèches qu'elles s'apprêtait à couper… Je m'égare là mais la mémoire de l'odeur est bien présente ! Âcre et râpeuse.

    Pour le hors-délai, du moment que c'est écrit dans l'esprit du jeu, je ne pense pas que cela pose problème, d'ailleurs j'ai moi-même bénéficié de ce privilège 😉

  12. Ah l'odeur de la Gitane. Ça me rappelle des souvenirs de gosse, quand ma grand-mère me coupait les cheveux et que la cendre tombait sur les mèches qu'elles s'apprêtait à couper… Je m'égare là mais la mémoire de l'odeur est bien présente ! Âcre et râpeuse.

    Pour le hors-délai, du moment que c'est écrit dans l'esprit du jeu, je ne pense pas que cela pose problème, d'ailleurs j'ai moi-même bénéficié de ce privilège 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :