Philtre d’amour

Les potions magiques, c’est très facile. Il suffit d’avoir quelques ingrédients de base (la cendre volcanique et le venin d’Acromentula sont indispensables). 3 minutes au micro-ondes et c’est prêt.

La vraie difficulté consiste à faire ingérer le philtre d’amour à la bonne personne. Pas question de dissimuler la potion d’affection dans de la mayonnaise pour les frites : il est dans la nature de cet aliment d’être partagé. La bonne personne fait preuve de ses qualités de coeur en partageant ses patates et bardaf ! c’est Cauchemar-Ambulant, la « bonne copine » qui se change en dulcinée.

La deuxième difficulté, c’est le goût inhabituel et inoubliable du mélange. Il faut le choc de l’adrénaline et de l’ocytocine pour que la personne oublie qu’elle vient d’avaler une substance qui ferait passer de la bouse de yack pour un macaron Ladurée.

La troisième difficulté et la principale, c’est de bien choisir la personne avant. Parce que ce sirop sentimental, c’est pas le Thalys : les billets ne sont ni remboursés, ni échangés et surtout la maison ne vend que des allers simple. Autant dire qu’on n’est jamais trop soigneux dans le choix des compagnons de route.

3 commentaires

  1. C'est bien ce que je me suis souvent dit, ces philtres d'amour, quelle poisse si finalement on ne tient pas tant que ça à la personne qui l'a absorbé ! Il ne reste plus qu'à en boire un soi-même…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :