"Fifteen love" (Pluviose 217, ép. 1)

Accusez-moi de népotisme, d’origine carolo ou des deux si vous n’avez pas peur du pléonasme, mais c’est par la première phrase suggérée par mon frère que commence Pluviose 217. Ceci ne signifie absolument pas que les autres phrases que vous avez proposé ne se retrouveront pas dans l’un ou l’autre épisode…

Pluviose 217

Le premier épisode commence de la façon suivante :

– « Si tu ne forwardes pas ce mail à tous tes contacts, blabla machin… Allez hop! je zappe. »

Lucas Janvier frisonne légèrement au moment de pousser sur la touche “effacer”. Sans s’en apercevoir, il vient de prononcer cette phrase à voix haute. Tout le bar de l’hôtel Métropole est en train de le regarder. Dans les mains des autres client, les petites cuillers arrêtent de tinter sur les parois des tasses de cappuccino. Le lustre au milieu de la salle étincelle d’un éclat fixe. Le barman qui est en train de confectionner un half-en-half laisse déborder le verre. Dans la cheminée, les flammes semblent figées.

Bar Métropole - la porte

Ce premier épisode est disponible ici. Rendez-vous demain pour le deuxième épisode.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :