Un créneau en enfer

Presque un an après le créneau du siècle, cas de figure inverse : quitter un emplacement de stationnement en disposant vers l’avant de cette marge de manoeuvre :

Un créneau en enfer

Et vers l’arrière de cet espace vital :

Un créneau en enfer

Il m’a fallu plus d’une quarantaine de tours de volant complet (au bout d’un moment, j’ai commencé à les compter…) et quatre minutes pour pouvoir emprunter la voie publique…

4 commentaires

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :