Un créneau en enfer

Presque un an après le créneau du siècle, cas de figure inverse : quitter un emplacement de stationnement en disposant vers l’avant de cette marge de manoeuvre :

Un créneau en enfer

Et vers l’arrière de cet espace vital :

Un créneau en enfer

Il m’a fallu plus d’une quarantaine de tours de volant complet (au bout d’un moment, j’ai commencé à les compter…) et quatre minutes pour pouvoir emprunter la voie publique…

4 réflexions au sujet de “Un créneau en enfer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :