L'anniversaire de Michèle

Perruques

Il y avait le décolleté affolant que la nature a infligé à une sympathique sympathisante sp.A, un décolleté qui doit lui valoir des distributions de coups de langue de pute de la part de ses meilleures amies ;
il y avait un sexeur de poussin amateur de stylo français à la plume un peu dure paraît-il grâce à qui je sais quel animal est doté de deux jeux de machoires ;
il y avait un invité originaire d’Uruguay ;
il y avait des perruques multicolores ;
il y avait la fille cachée de Jean-Pierre Coffe ;
il y avait une carolo blonde, dessinatrice industrielle de trépans colombiens, qui ferait bien mieux de se regarder elle-même bien et mieux et avec de l’indulgence dans les yeux ;
il y avait un comédien qui a perdu du poids au point de passer d’un visage rond à un visage triangulaire ;
il y avait des improvisateurs venus de Bordeaux ;
il y avait un grand moment de solitude et de cheveux rouges ;
il y avait une miss catastrophe qui est tombée deux fois depuis qu’elle a déménagé ;
il y avait un appartement d’architecte qui me montre à quoi peut ressembler la perfection à la matière et qui renforce mon envie d’optimiser mon siège social ;
il y avait un appartement rouge sur le balcon d’en face dans lequel les gens n’avaient pas l’air de s’amuser alors qu’en fait, comme ils sont venus nous le confier, ils parlaient de la législation sur les champignons ;
il y avait une uccloise prénommée Laurence (mais, heureusement, pas celle-ci) ;
il y avait la qualité du regard des gens sur mes cheveux rouges vif pour l’occasion qui m’ont donné envie d’adopter cette couleur de façon plus durable, …

P1060185

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :