Le brunch d'Agnieszka

interesting shoes

Il y avait assez de beautés slaves pour lancer une agence de top-models, il y avait quelqu’un qui sait ce qui a maintenu Philips à flot pendant les années 80, il y avait un dessert au fromage blanc et au kiwi pas attirant pour l’oeil mais délicieux quand on décide d’écouter sa curiosité, il y avait Essays in love de Alain de Botton, il y avait de quoi nourrir une famille de quatre personne pendant un ou deux jours…

Tentations

Il y avait un putain de niveau de conversation qui volait au moins aussi haut que l’étage où ça se passait, il y avait un green roof, il y avait l’attitude ouverte et bienveillante envers le nouveau-venu que, jusqu’à plus ample informé et preuve du contraire, j’ai envie d’attribuer à tous les expats.

Smile for the little birdie

Une réflexion sur “Le brunch d'Agnieszka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *