Comment lancer un livre ? (Fortis jusqu’au bout, Modrikamen, Luc Pire)

Chère Liliane (?) de la veille Internet de BNP-Paribas-Fortis, tu seras peut-être intéressée d’apprendre que « Fortis jusqu’au bout« , le livre de Me Modrikament a été présenté à la presse aujourd’hui par son éditeur.

Le texte est d’environ 200 000 signes et le premier tirage s’écrit avec quatre chiffres.

Une moitié de ce texte a été écrite après l’assemblée générale du 28 avril mais avant le 6 mai. Bel effort, non ? Une traduction en néerlandais est en cours. Pas la peine de se demander à voix haute ou mezzo vocce “tiens… et qui le lui a écrit ?” : c’est très officiellement que Charles Bricman assume son rôle de ghost writer.

Pour ce qui est des conséquences de l’annonce de Ping An (”tout bien réfléchi, cette idée de stand-alone, on la trouve cool”) le week-end avant cette assemblée générale et néammoins gantoise, de la façon dont Me Modrikamen parle de la vision de Didier Reynders au sujet de l’art de la négociation, de la vraie raison de la loooooongue durée de l’interruption de séance pendant l’assemblée générale du 28 avril et plein d’autres détails croustillants qui seront publiés un jour (ou pas)… you shoulda been there !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :