Buzzeurs, bloggeurs : qui lèche qui ?

léchage

Dites les annonceurs, c’est la crise ou quoi ? Le coût/contact des bloggeurs est devenu à ce point intéressant que pour vendre votre camelote, vous faites ressembler nos vies à des carrosseries de voiture de rallye ? Entre les manger-gratuits, les téléphoner-gratuits, les raser-gratuits, je sens que le jour n’est plus très loin où j’expliquerai à la caissière de mon supermarché que 3 tweets dont un avec twitpic depuis le rayon surgelés étant une monnaie d’échange bien suffisante pour le contenu de mon caddie, pour quelle obscure raison devrais-je avoir recours à cette transaction tellement 1.0 : du cash contre de la marchandise ?

A mon très humble avis, et les commentaires sont grand ouverts à un débat sur la question, les notions-clefs sont celles d’équilibre. Zéro perdant, win-win, allemaal-tevreden, celle de réciprocité et celle de proportionnalité.

yin yang

A mes yeux, une opération de blogobuzz idéale est celle dans laquelle un nombre optimal de bloggeurs reçoit quelque chose qui l’intéresse et la liberté d’en faire ce qu’il veut y compris celle de garder le silence.

De l’autre côté de DHL, le buzzeur reçoit des bloggeurs une réponse proportionnelle à son don. Tout le problème étant d’établir un barème…

Pour lancer le débat : quelques cas de figures qui sortent tout droit de mon imaginaire (toute ressemblance serait purement fortuite)

– la riche et renommée Big Anglo-Saxon Company m’offre un week-end à l’Amigo et deux places pour la Monnaie : un post ? deux posts ? avec ou sans photos ? Une lettre qui exprime ma gratitude écrite avec mon rhésus O négatif mais postée avec un timbre ?

– la sympathique Startupia Belgica m’envoie un porte-clef orné de son logo : un tweet ? zéro tweet ? Un post pour se plaindre que ce soit trop peu ? Un hommage de 500 mots ? Un album Flickr ? Un statut facebook ? Un youtube face webcam ?

– le cabinet FMCG m’invite pour une journée de conférence à écouter des orateurs passionnants et néanmoins étrangers : je parle de la qualité du jus de pamplemousse et de l’incident rigolo qui m’est arrivé sur le parking ou bien je reste sagement « on-message » et je parle des slides et des orateurs ? Si c’est pour le week-end à Deauville est-ce que j’applique le même barème que si c’est à Diegem ?

crédit photo : marcao,
plameo

15 commentaires

  1. C'est du business, Baud: si tu prends la came, tu leur tailles la pipe qu'ils attendent (quitte à leur demander d'en préciser la teneur et de te rétracter si tu te considères sous-payé) et tu les fidélises de ce fait.
    Personnellement, j'évite ce genre de situation, ayant peur de tomber dans la pirale de la dépendance.

  2. Mon barème à moi que j'ai, c'est de n'accepter aucun cadeau, sauf si c'est vraiment débile (l'opération PQ de 1MD pour VW m'a fait rire, c'est con, j'en parle). Sinon, dans la vraie vie, j'ai un métier qui paye mes factures.

    Ceci n'est évidemment pas une leçon de morale. Chacun voit midi à sa porte et je n'ai rien contre les blogueurs influents qui collaborent à des opérations marketing. J'ai en revanche le droit de ne pas les lire.

  3. Je vais faire mon Dupont et Dupond pour le coup et JE DIRAIS MEME PLUS:
    L'article précédent pompé de mon idée, ok parce que tu me cites, ça va. (Même si ça manque un peu d'originalité, pour le coup. J'ai pas lancé une chaîne ni taggé personne. Ok je le prends comme un compliment. Soit.)
    Mais que là tu sortes OHHH comme par hasard un débat le jour où TIENS DONC? mon histoire fait un buzz. Sans citer le pourquoi, d'où te sort donc cette folle idée originale de parler de ça? Avec je cite « et les commentaires sont grand ouverts à un débat sur la question » mouarf. Tout le monde en a parlé cet aprèm et yaura un article là-dessus dans la DH mais soit :/
    Toujours avec tes mots clés à la con évidemment « lécher » et machin pour pouvoir faire un beau post googleries où tu feras l'offusqué « mais comment ont-ils atteri sur mon blog en tapant ces mots? C'est dingue je les écris jamais! » Alors que justement tu les répètes à chaque post mais soit.

    Aaaahhh, ça fait du bien quand ça sort. Sans rancunes? 😉

    PS: je n'aime pas demander de lien, ça doit être spontané. Alors tu vires ce post ou t'édites une partie, sans vouloir te commander 🙂

  4. Moué… Pour moi, le débat il n’a pas lieu ici mais chez Florence et Lowett. J’ai l’impression que tu ne fait que pomper sans aucun scrupule leur discussion dans le simple et unique but de rediriger par ici le traffic. Tu ne cite même pas l’origine de la discussion…

  5. Ah oui, et tu peux très bien répondre par mail comme quoi « mais j'avais eu l'idée depuis longtemps » (oui, tu l'avais eu depuis mon post « pensée du matin: les influenceurs? » où tu reprends exactement les mêmes mots dans ce post-ci que dans ton commentaire sur mon billet), c'est pas une raison pour effacer le commentaire de Mich 😉

    1. C'est marrant, j'ai entendu parler d'un objet qui permet à deux personnes qui ne sont pas au même endroit d'avoir une conversation à distance. Ils appellent ça le téléphone. Tu ferais le 0488 161 806 (par exemple), tu entendrais ma voix et on essaierait d'en parler entre grandes personnes.

      Qu'est-ce que tu attends ?

      1. Mais je n'ai rien à te dire.
        Faut laisser les commentaires sur les blogs par téléphone? En effet, c'est un tout nouveau systeme!
        Et je le rajoute et je cloture, c'est petit d'effacer le commentaire de Mich. Tout petit 🙂

        1. Je n'ai PAS effacé ce commentaire. Il n'est pas flaggé « spam », il n'est pas flaggé « en modération », il refuse de s'afficher. Comme c'est la vérité et comme je sais que c'est la vérité, je suppose que personne ne remettra ma bonne foi en question ?

  6. Je trouve que les commentaires de ce billet sont mille fois plus intéressants que le billet lui-même. 🙂
    Ca en dit aussi beaucoup sur les « blogueurs » et leur besoin de reconnaissance.
    Peut-être que je devrais en prendre de la graine en ce qui me concerne…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :