Pakistan : pas que ça à donner

Pakistan Flood

Les inondation au Pakistan ont entraîné le déplacement de 4,5 millions de personne. C’est une catastrophe humanitaire en bonne et due forme. Pourtant le “produit” Inondationt au Pakistan marche moins bien que le produit “Tremblement de terre à Haiti” : Pourquoi ?

Le timing : le tremblement de terre à Haiti a eu lieu en-dehors des vacances et à une distance presque idéale des fêtes de Noël et de leurs bonnes résolutions caritatives.

L’image d’Haiti est : pauvreté, pauvreté, pauvreté. Le tremblement de terre engendre un “malheur au carré”. Les donateurs sont doublement motivés.

L’image du Pakistan est plus complexe : un pays un peu musulman, un peu taliban, loin de chez nous. Comme dit Bakchich : “depuis des années les médias ne nous ont montré du Pakistan que des hordes vociférantes de barbus enturbannés ou des femmes brûlées”.

Contrairement aux tremblements de terre, les inondations ne fournissent pas le rituel récit médiatique du survivant dégagé vivant et en bonne santé après des jours sous un bâtiment.

Comment faire pour que le produit “Inondations au Pakistan” marche mieux ?

Crédit photo : United Nation Photo

Comments 6