La Belgique dans la 4e dimension : les personnages

Difficile à comprendre la situation politique belge ? Pas du tout ! Il suffit de tout savoir sur les acteurs de cette vie politique. Derrière leurs apparences ordinaires, certains de ces hommes et de ces femmes cachent des secrets et des super-pouvoirs… Ces personnages évoluent une bonne partie du temps dans un univers presque parallèle au nôtre, peuplés de super-héros, de super-méchants et de superlatifs…

Après en avoir délibéré, mon chat et moi-même avons décidé de ne pas tenter d’illustrer ce post nous-même à grand coup de Photoshop et de coups de palette numérique maladroits. Maintenant, si quelqu’un de plus graphiquement doué que moi se sent inspiré par ces personnages, c’est open-bar hein…

Par ordre alphabétique, ces personnages sont…

  • Bioman (et sa stagiaire)

    Qui est-il vraiment ?

    Il était une fois un maître-nageur qui observait un glaçon fondre et faire monter dangereusement le niveau du liquide dans son vert heu… dans son verre. Perplexe, il tente l’expérience avec un glaçon d’antigel automobile. Il fait chaud. Il a soif. Une distraction est si vite arrivée. Quand il se réveille il est bourgmestre d’Amay.

    Coup mortel : l’interview-confession (à tous les sens du terme)

    Super-pouvoir : avec son rameau d’olivier, il modifie à volonté la trajectoire du ballon pendant les matches du Standard (à domicile).

    Points faibles :

    – pour ne pas perdre son super-pouvoir, il porte en permanence un pyjama vert et une écharpe rouge et blanche sous ses vêtements. Même en été.
    – Il a une stagiaire

  • Bouc-Emissor

    Qui est-il vraiment ?

    C’est un navetteur de Flandre-Occidentale, aide-comptable dans une étude notariale. Un soir de pluie et de brouillard la manche de son imper beige reste coincée dans la porte du train. Au moment où il tire sur la manche, un éclair frappe le train. Quand il sort du coma, il s’aperçoit qu’il a gagné des élections avec 800 000 voix de préférence.

    Coup mortel : la gaffe médiatique

    Super-pouvoir : le cadre de travail défini avec des collégues à l’aide d’une méthode qui fait largement consensus, naturellement.

    Points Faibles :

    – S’il passe plus de 24 heures sans manger une tartine au fromage de ses chèvres, il peut ressentir le besoin impérieux de démissionner n’importe où, n’importe quand…
    – Le micro de Christophe Deborsu

  • Boulevard de l’Emperor

    Qui est-il vraiment ?

    Il était une fois, quelque part en Hainaut, un étudiant en chimie qui s’intéressait au frittage du silicate de zirconium. C’est un beau jour de printemps et la fenêtre est ouverte. Il ne voit pas le papillon pourpre qui est entré dans la pièce. Il frite un peu trop le silicate de zirconium et… c’est l’explosion. Quand il se réveille, le papillon et lui ont formé une seule entité.

    Coup mortel : l’affabilité

    Super-pouvoir : La désignation de ministres-présidents

    Faiblesses :

    – la fédération liégeoise du PS.
    – les flashes des photographes lui donnent le besoin impérieux boire du café.

  • Le gaufrier humain

    Qui est-il vraiment ?

    Adopté par une famille de forains d’origine incertaines qui tenaient une échoppe de gaufre sur les foires et kermesses, il a passé son enfance à goûter les Gaufres de Bruxelles pour vérifier leur cuisson. En a conçu quelque amertume pour cette ville. Le calendrier forain est assez curieux : pendant les vacances scolaires, il était toujours en Flandre et toujours en Wallonie pendant les mois d’école. En aurait gardé quelques rancunes. Un jour, il goûte une gaufre dans laquelle un dealer wallon a dissimulé du LSD. Quand il se réveille, il se découvre une passion pour le latin et le passé de la Flandre.

    Coup mortel : la citation latine

    Super-pouvoir : il a en permanence des boules Quies à prise rapide dans les oreilles qui l’empêchent d’entendre autre chose que sa voix et quelques autres. Le reste de ce qu’il pourrait entendre ne lui parvient pas.

    Point Faible : ayant passé son enfance à manger debout, il se méfie énormément des tables et ne s’y installe que s’il y est vraiment, mais alors là vraiment obligé…

  • Le parleur d’argent :

    Qui est-il vraiment

    C’est l’histoire d’un avocat stagiaire qui répète sa première plaidoirie devant son miroir. Au moment de la péroraison, il est touché en plein coeur par un éclat de bon mot. Quand il se réveille, il est météorologue amateur et ministre des Finances en affaires courantes.

    Coup mortel : le sarcasme à bout portant

    Super-pouvoir : Posséderait le don d’ubiquité. Nombreux témoignages concordants sur un individu répondant à son signalement qui aurait dirigé un parti politique pendant de longues années.

    Points Faibles :

    – La mère Michel, son mari, son fils
    – Cette chanson :

  • Tippexxa

    Qui est-elle vraiment :

    C’est une étudiante qui doit remettre un travail de deux pages. A force de préciser sa pensée, de raturer et d’ajouter des circonvolutions, elle rend l’équivalent d’une thèse de doctorat, illisible et en retard. Dépitée, elle tente de se suicider en avalant un pot de tipp-ex. Quand elle se réveille elle est maréchale-présidente-fondatrice d’un parti. Pas de bol, c’est le CDH.

    Coup mortel : la note de synthèse en trois exemplaires. Mortelle pour les forêts de bouleaux norvégiens qui fournissent les papetiers.

    Super-pouvoir : génère un champ magnétique autour d’elle qui modifie le continuum espace-temps. A cause de ce super-pouvoir, elle donne parfois l’impression de ne pas être tout à fait à l’heure.

    Point faible : Le filofax

  • Wolutroll

    Qui est-il vraiment :

    C’est à l’âge de huit ans que le Wolutroll a envoyé son ballon de football à travers une vitre de la maison de son professeur de néerlandais. Obligé de recopier 10 pages du Van Dale, il tombe en panne d’encre à la moitié de la première page. Il n’a pas le choix, il remplace l’encre de son stylo par son propre sang. Quand il se réveille, les bourgmestres des communes à facilités de la périphérie de Bruxelles n’ont toujours pas été nommés.

    Coup mortel : l’interview en mode “mains libres” sur l’autoroute du Soleil

    Super-pouvoir : Le développement de son parti en Wallonie.

    Point Faible : son coiffeur connaît une seule façon de couper les cheveux : en quatre.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :