L'ascension de la plus belle histoire d'amour jamais écrite (par la face nord).

La couverture de Belle du Seigneur dans "la Blanche" de Gallimard

Belle du Seigneur. 1108 pages. La réputation d’être une des si pas la plus belle histoire d’amour jamais écrite. La réputation d’être un livre qu’on commence, dont on parle mais pas forcément un des livres qu’on lit jusqu’au bout. C’est donc ce que je vais faire. Une petite barre de progression en haut à droite de ce blog vous indique à quel numéro de page je me trouve.

Comme on est geek où on ne l’est pas, je vais évidemment créer un graphique avec le numéro de la page atteint chaque jour, histoire d’en tirer un mignon graphique que je m’empresserai de partager avec le groupe une fois arrivé à la fin du bouquin.

Là j’en suis à la page 30, même pas 3% du total et je me dis déjà « wow… ».

(au passage, bienvenue/welcome à tous les inscrits de la toute nouvelle mailing-liste de ce blog qui fait péter un mail à chaque nouveau post. Parce que Twitter, Facebook et le flux RSS, franchement…)

2 commentaires

  1. Je l’ai reçu pour mes 37 ans de la part de Valérie Nimal. Hélas, je ne suis jamais allée au-delà de la page… En fait, maintenant que j’y pense, je n’ai jamais commencé du tout 😉

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :