Les mots de 2011

IMAG0284

Pour le post semi-obligatoire de bilan de l’année écoulée, j’ai choisi d’égrener les mots qui ont marqué les 365 jours estampillés 2011.

Dans aucun ordre en particulier :

  • Pentecôtiste : en 2011, pendant de trop longs mois, j’ai eu pour voisin-d’en-bas un pentecôtiste particulièrement enthousiaste. Voici deux enregistrements de son enthousiasme dévots, captés dans le hall d’entrée de l’immeuble où j’ai mon logis, à travers la porte du sien. Ne figurent pas sur l’enregistrement : les coups (au sol ? sur un mur ?) qui ont conduit un de nos voisins à appeler les forces de l’ordre.
  • [audio:pentecotiste1.mp3]
    [audio:pentecotiste2.mp3]

  • Barbe : j’ai fait mon Poelvoorde fin janvier. Après quelques semaines, j’ai craqué, mais gouvernement ou pas, je reste barbu. Merci Benoit, merci Bart, merci Elio : j’arbore 6mm de poilaison visagière.
  • Android : un vrai smartphone est entré dans ma vie. Ma vie n’est plus la même. La preuve : j’ai envoyé autant de tweets cette année que pendant mes quatre années précédentes de présences sur Twitter.
  • Télématin : un beau vendredi après-midi de janvier, j’ai été faire le zouave en compagnie de François Beaudonnet sous prétexte d’un bouquin à la couverture pourtant couleur pastis. Tant qu’à être invité dans un média français par un François B., la prochaine fois ça ne me dérangerait pas si c’était François Busnel.
  • Dude shoes : j’ai passé les chauds mois de l’année les pieds nus dans des heu… chaussures qui ne pèsent rigoureusement rien ou presque.
  • Sténopé : Je n’aurais pas été à Lyon, je ne serais pas tombé sur cet appareil-photo-sans-lentilles à assembler soi-même. 
  • Equipe de tournage - Grand Place

  • Gros Lapin : en 2011, sur l’un ou autre réseau social, j’ai interpellé à coups de « mon gros lapin » de mémoire : François Bayrou, Elio Di Rupo, François Fillon et quelques autres importants, y compris un déplorable député du BéWé.
  • Girafe : bonne nouvelle en 2011 mon statut relationnel Facebook est passé à « casé ». Moins bonne nouvelle : je suis casé-Facebook avec un jouet cancérigène pour nouveau-nés en forme d’animal de la savane. C’est plein de surprises ces petites bêtes.
  • Combien de Sophie sur cette image? (il y a un piège)

  • Spooks : Il se passe autant de choses dans un seul épisode de Spooks que dans une saison complète de Joséphine Ange Gardien. Harry Pearce et son petit personnel sauvent le pays de sa gracieuse majesté des menaces terroristes domestiques et étrangères. Cette série s’est terminée en 2011, juste avant de devenir embarrassante.
  • What would Harry Pearce say ?

  • Mandoline : pas l’instrument de musique, l’instrument de cuisine. Parfait pour faire de fines tranches de tomates, de concombres, de carottes ou d’index droit. (je vous épargne la photo dudit index droit)
  • Zoute : un endroit de la côte belge où le micro-climat permet, sans rire le moins du monde, de mettre en vente des croutes pareilles :
  • Zoute, le pays des croutes

    (ou alors c’est une performance orchestrée par un artiste contemporain façon Banksy et je n’ai rien dit…

  • Porte : comment faire démolir sa porte en un seul tweet, un soir funeste d’été
  • Viking : Je suis devenu un viking mobile : j’ai des données mobiles partout en Belgique pour vraiment pas cher et quand je franchis les frontières, je passe en tarif franchement raisonnable. Que demande le peuple ? (une couverture un peu plus chaude peut-être ?)
  • Russe : chère petite langue russe, nous avons passé trop peu de temps ensemble à mon goût. De février à juillet 2011, j’ai sacrifié avec joie mes samedis matin à ton locatif, à tes chuintantes et à ta grammaire. On essaie de se recroiser en 2012 ? Merci-bisous.
  • ? Cyrillic

  • ISBN : je termine 2011 avec un numéro d’éditeur et une pincée de numéros ISBN dont certains ont déjà été attribués… 
  • Le photographe de la fontaine

  • Lyon : c’est l’histoire d’une ville importante du centre du milieu de la France dont le centre-ville est classé Unesco et qui se lâche architecturalement dès que c’est au-delà de ce centre-ville. Tant qu’à faire autant y organiser une biennale d’art contemporain.
  • Predictor : dans lequel notre héros paie de sa personne pour découvrir, primo que l’ergonomie des tests de grossesse est adaptée à l’anatomie féminine plus qu’à celle de la gent masculine et deusio que ces tests peuvent prétendre à une certaine fiabilité scientifique. Pas la moindre trace d’hormones de grossesse dans mon urine. Mais où donc les ai-je rangé ?
  • Blackening : technique que j’ai découvert grâce à Austin – Steal like an artist – Kleon. Austin, fais moi penser à t’expliquer pourquoi la langue anglaise se prête mieux à cette technique que la langue française.
  • Oesophage : pour une fois que ce n’est pas un calcul rénal qui m’envoie aux urgences de Saint-Michel…
  • Mailchimp : Cette année, ces chimpanzés du mail m’ont envoyé un t-shirt. Du coup, j’ai utilisé leur service pour envoyer des notifications par mail pour les mises à jour de ce blog. Si ça tombe, en 2012, je vais même peut-être transformer l’essai de newsletter.
  • Wii Fit : instrument que je compte utiliser en 2011 pour retrouver de façon durable un BMI plus raisonnable

Un commentaire

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :