Don't LEAF me this way

L’autre jour mon téléphone sonne. C’était Carlos, pas le terroriste en chemise hawaiienne, Carlos Ghosn, le gars qui essaie de vendre des voitures pendant la crise. On a fait connaissance chez un dealer d’électroponey, on voulait tous les deux le dernier exemplaire en jaune.

saint Nicolas ne m'a pas apporté du speculoos cette année

« – Dis Baudouin, je te le demande comme un service personnel, est-ce que ça te dirait de faire un truc sur ton blog qui parle de la nouvelle LEAF. Parce que dans sa nouvelle version, avec son nouveau train moteur et son système stéréo allégé et je ne te parle même pas du tableau de bord qui… »

Quand j’ai pu enfin en placer, une j’ai dit à Carlos que j’essaierais de trouver un petit créneau pour aller essayer sa nouvelle caisse (et boire son café, regarder ses PowerPoint, etc.)

Carlos a mis une petite condition : l’essai devait avoir lieu à Oslo. Pourquoi essayer une voiture électrique qui cartonne dans un pays gazier et pétrolier qui vit très bien en-dehors de l’Union Européenne et de la zone euro ?

demi leaf avec blogueuse

La voiture électrique est peut-être bien un succès en Norvège parce que le pays est prospère et peut se permettre des incitants fiscaux mais pas seulement.

En Norvège, le plaisir enfantin de faire vroum-vroum à l’unisson avec son moteur, comme le dimanche matin ou le sunday evening quand le téléviseur parle de cylindrées, est remplacé par le plaisir adolescent de prendre le couloir des bus et des taxis lé-ga-le-ment.

Est-ce que la (nouvelle) Leaf avec son coffre plus vaste, sa nouvelle stéréo, etc. fera un carton en Belgique ? Si plusieurs conditions sont remplies : qu’au moins un pouvoir public se sorte les doigts et ouvre le portefeuille pour construire des bornes de recharge voire décide que les couloirs taxi-bus sont open-bar pour les voitures électriques ou mieux encore que les voitures électriques soient férocement détaxées. Mais ça risque d’arriver aussi vite que le RER.

I would like to thank the academy and Count Ferdinand von Zeppelin

Un vol en zeppelin c’est, grosso modo, les quelques secondes du décollage ou de l’atterrissage d’un avion, quand on est assez près du sol pour apercevoir un ballon qui vole de pied en pied dans un jardin, sans le bruit des réacteurs, sans le stress, sans la foule. Bref, c’est un défi pour les blasés de cette planète : faire un tour en zeppelin et ne pas aimer ça.

P1010910

Zeppelin Goodyear 26 juin 2010

Zeppelin Goodyear 26 juin 2010

Zeppelin Goodyear 26 juin 2010

Qui veut s’envoyer en l’air ?

Par les pouvoirs qui me sont conférés, je peux faire gagner deux places pour une petite excursion à 300 mètres d’altitude… en zeppelin Goodyear

. Pourquoi ? Parce que cette marque de pneus organise un concours de photos de zeppelin dans le ciel belge. Premier prix : un mini-trip de deux jours avec Bobonne jusque Friedrichshafen, un vol en Zeppelin au-dessus du lac de Bodensee, une visite du musée Zeppelin museum et une nuitée à Friederichshafen.

Décollage – si Eole est avec nous – de Grimbergen Airport ce samedi 26 juin. Si tu veux t’envoyer en l’air, commence par envoyer avant jeudi minuit, cachet du mail faisant foi à ([email protected]) la réponse à la question suivante :

Pourquoi est-ce que je devrais te donner les places à toi et pas à quelqu’un(e) d’autre ?

Prix de consolation : il est possible de gagner des places en donnant son avis sur l’automobile.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!