Drame de la surdité précoce à Tour et Taxis

Comme je n’y étais pas, je n’ai qu’une hypothèse sur la façon dont les choses ont bien pu se produire (mais si vous en avez une autre…) :

Dans Tour et Taxis, le volume sonore est inconfortable. Yves Bigot est en coulisse, à l’écart, prêt à monter sur scène pour son speech d’adieu. De ce côté là du comptoir, à l’écart du podium, un barman, gibier d’ORL, qui s’est usé les marteaux et les étriers à grands coups d’ iPod dans les tympans.

Le show time approche. Le trac ? La gorge un peu sèche ?

– Un grand coca, s’il vous plaît…
– Un grand cognac ? Tout de suite…
(cul sec)
– Et je vous demande d’accueillir immédiatement Yves Bigot, qui a tenu venir vous saluer avant de nous quitter…

Et blam
:

Faire le pied de grue

Ceci est une grue. Mais est-ce que ses papiers sont en ordre ?
Ceci est une grue. Mais est-ce que ses papiers sont en ordre ?

Quand je vois un tel enthousiasme pour se ruer vers le poste de travail d’un grutier, quand je vois un tel esprit d’équipe, quand je vois de telles capacités de communication, quand je vois un tel sens du sacrifice et un pareil esprit d’entreprise je ne peux que me demander : combien de temps avant que quelques uns des sans-papiers (et sans-vertige) reçoivent un papier sur lequel il est inscrit contrat de travail ?

Bientôt sur les écrans

Les trois mousquetaires du Roy trouveront-ils la pierre philosophale à temps ? Feront-ils parler la poudre de leurs mousquets contre la garde rapprochée du cardinal De Wever ? Heinzos, Donnéos et Langendris traceront-ils leurs noms à la pointe de leur épée dans les livres d’histoire ?

Titre original : « Amour, suspense et compromis ».

« Je ne révèle rien en disant que ça part fort, dès les cinq premières minutes. » (Hugues Dayez, Pure FM).

Sortie nationale le 31 juillet, prolongations possibles ! `

(V.O., S.T. TRIL.)

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!